Le Sénégal célèbre la Fête de la musique par des échanges intellectuels (comité préparatoire)
APS
SENEGAL-CULTURE-MUSIQUE

Le Sénégal célèbre la Fête de la musique par des échanges intellectuels (comité préparatoire)

Dakar, 19 juin (APS) – Le Sénégal va célébrer la Fête de la musique, mercredi au Grand théâtre de Dakar, à travers des panels de réflexion et d’échanges, a appris l’APS, du comité préparatoire. 
 

Le comité composé de démembrements du ministère de la Culture et de la Communication et d’associations professionnelles de la musique a rencontré la presse, lundi, à la maison de la culture Douta Seck pour dérouler le programme de la journée du 21 juin. 

Selon son coordonnateur général, Ibrahima Joseph Gaye, plus connu sous le nom de Iba Gaye Massar, "le comité a décidé de réfléchir sur des domaines qui concernent le développement structurel de la musique, de ses acteurs, de son environnement juridique, social, professionnel et de sa gestion". 

Il est retenu de réfléchir cette année sur deux grands thèmes que sont : "Problématique de la production et de la diffusion des oeuvres musicales sénégalaises" et "Statut de l’artiste et des professionnels et exploitants de la culture", a-t-il indiqué. 

Le musicien Iba Gaye Massar y a ajouté des sous-thèmes qui parleront du financement, de la diffusion et de la sauvegarde du patrimoine. La convention collective, la protection sociale, le statut des professionnels ou exploitants et la Société du droit d’auteur et des droits voisins (SODAV) et ses missions seront également débattus à cette occasion.

Les éclairages d’"éminentes personnalités" comme Babacar Diouf, président de la Mutuelle nationale de santé des acteurs culturels (MNSAC), Oumar Sall du groupe "30 Afrique", Ousmane Faye de l’ADAFEST et Ngoné Ndour, présidente du Conseil d’administration de la SODAV sont attendus à ces panels.


Le même format dicté par le contexte de ramadan sera conduit dans les régions autour des centres culturels" a expliqué le directeur des Centres culturels régionaux, Tidiane Diallo.

"C’est une période où la pratique culturelle ou religieuse est spéciale, car une période de trêve et de repos pour les musiciens, en général, et de mise en congé du personnel des lieux de diffusion, qui en profitent pour faire des réfections", a souligné Iba Gaye Massar. 

Mais également, le choix d’un tel format s’explique par le fait que le mercredi 21 juin coïncide cette année avec la célébration de la "Nuit du destin" communément appelée "leylatoul khadr".
 
A côté du slogan : "La fête de la musique, faites de la musique" retenu cette année sur le plan international, le comité préparatoire national y juxtapose le sien : "Pour faire de la musique : il faut pouvoir faire de la musique".
 
Et pour matérialiser ce slogan, le comité prévoit au Grand Théâtre des intermèdes musicaux et des prestations de l’orchestre national et du "Daaray Seyda Bineta Thiam". 

Le comité préparatoire a aussi prévu de présenter le nouvel album de Samba Diabaré Samb, joueur de "Xalam" et "Trésor humain vivant" et de se souvenir de Mamadou Konté, promoteur du festival "Africa fête", décédé le 20 juin 2007. 
 
 

FKS/PON