Présentation de la pièce
APS
SENEGAL-CULTURE

Présentation de la pièce "Dernier virage" de Nathalie Vairac au théâtre national Daniel Sorano, mardi

Dakar, 14 juin (APS) - La comédienne française Nathalie Vairac a annoncé vendredi à l’APS, qu’elle présentera, mardi à 20 heures, au théâtre national Daniel Sorano, sa pièce théâtrale intitulée "Dernier virage", un monologue sur "l’histoire d’un ancien enfant soldat devenu sdf [sans domicile fixe] en Europe". 
 

Cette pièce d’une heure, créée le 15 janvier dernier et représentée déjà en Guadeloupe, est une adaptation du dramaturge australien Daniel Keene. La mise en scène est de Hassane Kassi Kouyaté, fils du célèbre comédien et acteur burkinabè Sotigui Kouyaté. 
 
Nathalie Vairac est d’ailleurs la fille adoptive de ce dernier qui, dit-elle, l’a accompagnée pendant quinze ans. "Il m’a formée et énormément transmis comme dans l’oralité et la formation d’acteur aussi", a-t-elle confié. 
 
L’actrice revient ainsi sur les planches dakaroises, où déjà en 2003, avec le metteur en scène Sotigui Kouyaté, elle avait présenté la pièce "Œdipe de Sophocle". Et il y a quelques mois, elle a improvisé une prestation en compagnie du koriste Ablaye Cissoko lors de la visite du prix Nobel Wole Soyinka à la maison du sculpteur Ousmane Sow, à Yoff.
 
La comédienne, née d’un père guadeloupéen et d’une mère indienne et qui se sent "enrichie de cette multiplicité de cultures, ce métissage", a un riche passé dans le théâtre qu’elle pratique depuis 28 ans en jouant à Paris, au festival d’Avignon, en France, dans les Caraïbes, au Maroc, au Kenya, au Niger, entre autres. 
 
Elle a en effet pratiqué aussi bien le théâtre classique à Paris, où elle s’est formée sur le tas avec des metteurs en scène connus comme Philippe Adrien et Sotigui Kouyaté, et interprété des textes de William Shakespeare, de Jean Racine, que le théâtre contemporain. 
 
"J’ai eu la chance de me former avec de grands metteurs en scène. Cela a un avantage, car on est dans la transmission entre le maître et l’élève comme en Inde, mais le désavantage est le temps que cela a pris pour y arriver", explique l’actrice. 
 
Elle a interprété le 10 avril dernier au Panthéon, les 2000 textes politiques d’Aimé Césaire, publiés en 2018 en cinq volumes dans un ouvrage intitulé "Aimé Césaire, écrits politiques". 
 
Après cinq ans passé à Nairobi, au Kenya, Nathalie Vairac vit depuis 2014 au Sénégal avec son mari sénégalais et ses enfants. Elle compte y montrer son travail après cinq années de rencontres nouées sur la scène culturelle. 
 
Son principal souhait "est de faire des collaborations artistiques avec des acteurs et auteurs sénégalais" à travers les nouvelles compagnies créées. 
 
 "Il y a une force culturelle sur le continent, mais une effervescence au Sénégal dans tous les domaines : arts plastiques, cinéma, etc. Ici, on est énormément créatif, ce qui n’est pas à négliger", souligne l’actrice. 
 
Nathalie Vairac fait aussi du cinéma. Elle a joué dans la série "C’est la vie" et fait du coaching dans certains films tournés au Sénégal, pour permettre aux acteurs d’améliorer leur jeu avant le tournage.

FKS/ASG/BK