Aly Ngouille Ndiaye pour un renforcement de la coopération entre son département et la CENA
APS
SENEGAL-INSTITUTIONS

Aly Ngouille Ndiaye pour un renforcement de la coopération entre son département et la CENA

Dakar, 12 oct (APS) - Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, a souhaité, jeudi à Dakar, le renforcement de la coopération entre son département et la Commission électorale nationale autonome (CENA), pour permettre à chacun de jouer "sa partition" dans le processus électoral.
 
’’Je voudrais que la coopération entre la CENA et le ministère soit davantage renforcée, pour permettre à chacun de jouer sa partition dans le processus électoral’’, a-t-il déclaré lors de sa visite à la CENA. 
 
Saluant le rôle important que joue la CENA dans le processus électoral, le ministre de l’Intérieur a promis que son département ne ménagera aucun effort pour que cet organe puisse atteindre les objectifs qui lui ont été assignés. 
 
Aly Ngouille Ndiaye a cependant ajouté que l’atteinte de ces objectifs dépendra d’une collaboration franche avec la Direction générale des élections (DGE), la Direction de l’automatisation du fichier (DAF), etc. 
 
’’En tant que commission électorale autonome, je suis convaincu que vous avez un rôle extrêmement important à jouer dans les concertations que nous aurons à mener avec les différents partis politiques pour discuter de la question électorale’’, a-t-il soutenu. 
 
Cette concertation permettra, a-t-il rappelé, d’évaluer ce qui n’a pas marché lors du dernier scrutin des législatives afin de trouver des solutions idoines pour les prochaines élections.  
 
"Cette visite de courtoisie atteste suffisamment de la considération que vous avez à notre institution et traduit aussi la haute idée que vous avez d’un Etat de droit", a pour sa part indiqué le président de la CENA, Doudou Ndir. 
 
Selon lui, le département établit avec la CENA une collaboration exemplaire, dans la plus pure tradition républicaine. 
 
Les rencontres périodiques entre les experts de ces deux parties ont été, d’après lui, des moments d’échanges constructifs pour mieux répondre avec efficacité aux attentes des populations de plus en plus exigeantes dans la défense de leur droit citoyen.
 
M. Ndir a également rappelé les difficultés rencontrées par la CENA lors de l’organisation du scrutin législatif du 30 juillet dernier, lesquelles ont soulevé beaucoup de passion dans l’opinion publique.
 
"Ces facteurs qui ont compliqué le scrutin dans sa préparation comme dans son déroulement n’ont toutefois pas altéré les résultats définitifs de l’avis des observateurs nationaux et internationaux’’, a-t-il ajouté.

AMN/ASB/ASG