Diourbel : les promesses d’investissement réalisées à plus de 83 % (officiel)
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT

Diourbel : les promesses d’investissement réalisées à plus de 83 % (officiel)

Diourbel, 13 jan (APS) - Les engagements de l’Etat en faveur du développement de la région de Diourbel dans le cadre des conseils des ministres délocalisés de 2012, ont été à ce jour réalisés à 83, 05 %, a assuré mercredi un responsable de l’Agence régionale de développement (ARD).
 
‘’En 2020, sur les 59 engagements, 30 sont réalisés, 19 en cours de réalisation, soit un total cumulé de 49 projets correspondant à un taux d’exécution physique de 83, 05% soit une évolution de plus de 10 points’’, a notamment indiqué Maguette Diop, cheffe de division suivi-évaluation de l’ARD de Diourbel.
 
Elle présentait le rapport de la conférence territoriale de la Diourbel en présence des autorités administratives et responsables de services sectoriels.
 
‘’Avec un montant initial de 209 milliards, le niveau d’exécution financière des engagements s’élève à 143, 1 milliards de FCFA, soit un taux d’investissement financier de 69%’’, a fait savoir Mme Diop.
 
Elle a expliqué qu’au-delà des projets et programmes retenus dans le cadre du conseil des ministres délocalisé, le gouvernement a également fait des investissements dans la région de Diourbel qui s’élèvent à plus de 120 milliards de de FCFA.
 
Il a été rappelé lors de cette conférence territoriale que certains projets comme l’implantation de magasins de référence, la construction de l’aéroport international Khadimou Rassoul de Touba, le projet d’aménagement en eau potable de Touba tardaient encore à être concrétisés.
 
Présidant cette 5ème édition de la conférence territoriale, le gouverneur de Diourbel Gorgui Mbaye a estimé que des efforts ‘’incommensurables’’ avaient été faits malgré la situation de ‘’morosité’’ qui prévaut dans le pays à cause de la pandémie de covid-19.
 
Il espère ainsi un démarrage imminent du projet de transfert d’eau pour améliorer l’accès à l’eau potable de qualité.
 
‘’Nous pouvons espérer dans le domaine des infrastructures routières, hydrauliques que les projets seront réalisés en vue de mettre fin aux problèmes d’accès à une eau potable de qualité’’, a indiqué le chef de l’exécutif régional
 
Le plan national d’aménagement et du développement territorial (PNADT) et la charte de la déconcentration ont également été présentés aux membres du comité.
 
FD/AKS/ASB