Tambacounda : remise en service de l’antenne locale de l’ ISRA
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-RECHERCHE

Tambacounda : remise en service de l’antenne locale de l’ ISRA

Tambacounda, 14 août (APS) – Le directeur général de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), Alioune Fall, s’est réjoui mardi de la réouverture de l’antenne régionale de Tambacounda (est), estimant qu’elle va contribuer au renforcement des gains de productivité.
 
‘’L’Institut sénégalais de recherches agricoles de Tambacounda va continuer à jouer son rôle pour être au cœur du développement rural’’, a-t-il notamment indiqué lors de la cérémonie marquant la remise en service de l’antenne locale de la structure après neuf ans d’arrêt.
 
"Notre objectif reste le même c’est-à-dire faire de l’ISRA, un acteur clé du déve-loppement rural. Notre institut doit jouer son rôle pour que l’agriculture puisse engranger des gains de productivité", a-t-il déclaré. 
 
L’ISRA de Tambacounda mis en place en 1985, avait été fermé dans le cadre de l’exécution des programmes d’ajustement structurel. Ses agents avaient ainsi été redéployés dans d’autres structures telles le Centre de recherche géotechnique de Kolda, le Centre de recherches agricoles de Djibélor, dans la région de Zi-guinchor.
 
Avant sa fermeture, les recherches de l’Isra avaient permis à la Société de déve-loppement et des fibres textiles du Sénégal (SODEFITEX) de Tambacounda, de battre un record avec la production de 50 000 tonnes de coton, a rappelé son directeur général.
 
Il a ainsi fait part de la volonté de la structure de se déployer davantage à travers l’ouverture prochaine d’antennes dans les régions de Kédougou (est) et de Matam afin de booster les potentialités agricoles de ces régions.
 
Il en sera de même avec la station de Sinthiou Malem, dans le département de Tambacounda où sa surface irriguée devra permettre de travailler en contre saison.

"C’est un projet que nous devons réussir pour aller plus vite dans la recherche et fournir des résultats pouvant servir à l’agriculture", a fait valoir Dr Fall.
 
Selon lui, l’ambition de l’ISRA est de créer des pôles dans les régions pour former des jeunes dans la recherche et aussi les maintenir dans leurs localités.

"Au terme de ces activités, ils pourront se faire des revenus avec les exploitations familiales tout en garantissant leur autonomie", a-t-il ajouté. 
 
De son côté, le gouverneur de Tambacounda, El Hadj Bouya Amar, a invité l’Isra à jouer sa partition dans l’essor agricole de la région afin de contribuer à en faire un hub un hub de développement rural.
 
"Aujourd’hui, nous avons l’obligation de faire des résultats. Il nous faut multiplier notre volume de productivité pour développer notre région, notre pays", a fait savoir le chef de l’exécutif régional. Il a également invité les producteurs agricoles à accompagner l’ISRA dans ses missions.
 
 
SDI/AKS/OID