Niokhobaye Diouf souhaite des
APS
SENGAL-EDUCATION

Niokhobaye Diouf souhaite des "mesures juridiques" contre la maltraitance des enfants

Dakar, 19 juin (APS) - Le directeur des droits et de la protection de l’enfant et des groupes vulnérables, Niokhobaye Diouf a appelé, lundi à Dakar, à la mise en place de "mesures juridiques" contre la maltraitance des enfants.
 
"Nous sommes là pour demander aux juristes et défendeurs des droits des enfants de prendre des mesures juridiques contre la maltraitance des enfants ", a dit M. Diouf.

Niokhobaye Diouf s’exprimait à l’occasion du panel de lancement de la nouvelle campagne "Ensemble pour un Sénégal sans mariage d’enfant" de l’ONG World Vision.

"Je sais que nous avons des défis que nous pouvons relever pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD)" a-t-il dit.


Selon M. Diouf, les filles en milieu rural sont confrontées à une "situation alarmante" car "68% d’entre elles sont mariées avant l’âge de 18 ans". Les régions de Tambacounda, Matam et Louga connaissent les taux les plus élevés avec respectivement 57% , 56% et 46%.


"Je suis convaincue que notre pays (le Sénégal) peut mener ce combat parce qu’il est temps d’agir" a, pour sa part, soutenu Thérése Diatta, la présidente du conseil de consultation de la World Vision.

Elle a appelé les autorités étatiques à "relever le plus vite possible l’âge du mariage à 18 ans". 


Pierre Dominique Koréa, coordonnateur de la campagne de plaidoyer à World Vision a, lui, appelé à une mobilisation "pour mettre fin au mariage d’enfant".

La campagne se déroulera partout notamment dans les régions les plus vulnérables du Sénégal parce que, dit-il, "le mariage précoce des enfants a des conséquences néfastes sur leur santé".

OS/PON/ASB