APS
MONDE-CONFLIT

"Le viol et la violence sexuelle en temps de conflit sont une tactique terroriste" (SG ONU)

Dakar, 19 juin (APS) – Le viol et la violence sexuelle en temps de conflit sont une tactique terroriste et une tactique de guerre, a fustigé le Secrétaire général de l’ONU, réaffirmant "la volonté de la communauté internationale dans son ensemble de venir à bout de ce fléau".
 
"Le viol et la violence sexuelle en temps de conflit sont une tactique terroriste et une tactique de guerre employées à des fins stratégiques pour humilier, dégrader et détruire autrui, souvent dans le cadre d’une campagne de nettoyage ethnique", a déclaré António Guterres dans son message à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit qui a été célébrée ce lundi. 
 
"Aujourd’hui, nous rendons hommage aux femmes, aux filles, aux hommes et aux garçons qui ont subi des violences sexuelles atroces lors de conflits et nous réaffirmons la volonté de la communauté internationale dans son ensemble de venir à bout de ce fléau", écrit António Guterres.
 
La communauté internationale "ne devrait jamais y voir une conséquence inévitable des guerres", estime le patron de l’ONU, ajoutant que "la violence sexuelle remet en question le droit de tout un chacun à mener sa vie dans la dignité et elle représente une menace pour la paix et la sécurité collectives".
 
Selon lui, l’Organisation des Nations Unies "n’épargne aucun effort pour s’attaquer aux racines de la violence sexuelle en temps de conflit" par le recours à la diplomatie préventive, la consolidation de la paix et le développement, l’adoption d’initiatives à l’échelle nationale ou la lutte contre la discrimination fondée sur le sexe. 
 
"Nous continuerons de suivre la situation, d’en rendre compte, d’aider les victimes et de tout faire pour obtenir que les coupables aient à répondre de leurs actes", assure-t-il.
 
L’ONU, dit-il, "fait de son mieux pour donner au personnel de maintien de la paix les moyens dont il a besoin pour pouvoir protéger les civils vulnérables et faire en sorte que justice soit faite dans tous les cas. Il est de notre responsabilité à tous de faire en sorte que de tels crimes n’aient plus lieu".

OID/ASB