Plaidoyer pour la relance de l’éducation physique
APS
SENEGAL-EDUCATION-SPORT

Plaidoyer pour la relance de l’éducation physique

Dakar, 14 nov (APS) – Le Secrétaire général de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES), Ali Harouna Bouramah a plaidé, mardi à Dakar, pour la relance de l’éducation physique sportive à l’école (EPS).
 

"Il y a une intervention sur le bilan mi-parcours d’une convention tripartite CONFEMEN /CONFEJES/IAAF visant la relance de l’éducation physique à l’école et surtout de valoriser cette discipline" a dit, Ali Harouna Bouramah. 
Le Secrétaire général de la CONFEJES intervenait à l’ouverture des travaux des sessions de renforcement des capacités de nouveaux secrétaires permanents des cellules nationales de la structure.
 
"Le constat est fait de plus en plus que la pratique de l’éducation physique sportive devient une matière de plus en plus négligée", a-t-il indiqué
 
M. Bouramah de faire noter que "c’est à travers l’éducation physique que les enfants du primaire apprennent le civisme, la citoyenneté, le respect des lois et surtout l’endurance face à un défi pour les jeunes."
 
Selon lui, "l’éducation physique a un rôle transversal et que tous les pays du Nord et comme du Sud ont constaté cette baisse et demandent à ce que des dispositifs soient pris pour sa relance."
 
"(...) les présentes sessions tenteront de renforcer les capacités des différents intervenants dans les secteurs de la jeunesse, des sports et des loisirs", a-t-il fait savoir. 
 
M. Bouramah a estimé que la formation ouverte à Dakar s’inscrit dans "la dynamique de renouveau ainsi esquissée pour être en phase avec la francophonie et avec les priorités nationales, objet de notre mandat". 
 
Pour sa part, le ministre sénégalais des Sports, Matar Ba a souligné que "le Sénégal a pris les dispositions en mettant en place des organisations pour pouvoir accompagner l’éducation physique en général et en particulier le sport scolaire".
 
La Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES), la Conférence des ministres de l’Education (CONFEMEN) et l’IAAF pourront compter sur le gouvernement du Sénégal pour accompagner cette dynamique, a dit M. Ba qui a appelé à "accompagner les jeunes et à travailler pour le développement".
 
 
 

ACD/PON