Le pont de Touba Zam-Zam remis à neuf pour la relance du trafic Dakar-Bamako par le rail
APS
SÉNÉGAL-TRANSPORT-INFRASTRUCTURE

Le pont de Touba Zam-Zam remis à neuf pour la relance du trafic Dakar-Bamako par le rail


Tambacounda, 21 oct (APS) - L’administration du Dakar-Bamako ferroviaire a réhabilité le pont situé à hauteur de Touba Zam-Zam, un village du département de Koumpentoum, en vue de contribuer à relancer le trafic du train.


Cet ouvrage vieux de 100 ans avait cédé en août 2018, freinant ainsi les activités du train. Des fortes pluies de l’hivernage avaient emporté tout le remblai, laissant un vide et des rails suspendus. 

 
L’ouvrage reconstruit en collaboration avec Eiffage Sénégal se présente sous la forme d’un pont de 80 mètres de largeur pour 8 mètres de profondeur. 
 
Le secrétaire d’Etat chargé du réseau ferroviaire, Mayacine Camara, s’est réjoui de la qualité du travail à travers cette infrastructure, qualifiant l’ouvrage de technologie "très avancée". 
 
"Il est facile de constater tout le travail de génie réalisé par les techniciens d’Eiffage. Cela nous réconforte et signifie que nous sommes capables de relancer ce chemin de fer parce que déjà, les ingénieurs existent et la technologie aussi est bien là", s’est-il félicité.
 
Selon Mayacine Camara, le pont de Zam-zam était le seul "point critique" qui causait des difficultés sur le corridor Dakar-Bamako. "Nous savons que pour le reste du trajet, il nous sera vraiment facile de pouvoir conforter les rails", a-t-il souligné.
 
"La réhabilitation de ce pont relève de la technicité", a indiqué le secrétaire général du syndicat des travailleurs du rail et président de l’intersyndicale du Dakar-Bamako Ferroviaire, Mame Mbaye Tounkara.
 
"Nous félicitons les autorités qui ont réhabilité ce pont qui était un véritable blocage pour la reprise des activités. Et aujourd’hui, l’espoir est permis que le train va reprendre ses activités vers Bamako", a-t-il dit, invitant les autorités à renforcer les activités afin que le trafic puisse reprendre "d’ici décembre 2019". 
 
De son côté, l’administrateur général du Dakar-Bamako ferroviaire, Kibili Touré, a réitéré à l’occasion son ambition de relancer les activités du train pour accroitre les échanges commerciaux entre le Sénégal et le Mali. 
 
"Nous voulons faire repartir le train même à une vitesse commerciale lente mais qu’il puisse permettre au chemin de fer de couvrir leurs charges de fonctionnement avant de pouvoir conclure de gros investissements avec les partenaires multilatéraux ou divers investisseurs privés nationaux et internationaux", a-t-il ajouté.
 
SDI/BK