Transferts rapides d’argent : Les établissements de crédit ont reçu 554,8 milliards au 1er semestre (DPEE)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Transferts rapides d’argent : Les établissements de crédit ont reçu 554,8 milliards au 1er semestre (DPEE)

Dakar, 26 août (APS) - Les transferts rapides d’argent reçus par les établissements de crédit du Sénégal sont ressortis à 554,8 milliards sur les six premiers mois de 2018, indique la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).
 

Ce chiffre est en hausse de 6,3% par rapport à la même période de l’année précédente, précise la DPEE dans sa Note de conjoncture du deuxième trimestre. 
 
Selon le document consulté par l’APS, ‘’l’évolution trimestrielle des transferts reçus révèle une progression de 12,4% au deuxième trimestre 2018, dans un contexte marqué par la célébration de la fête de Korité’’. 
 
En effet, explique la même source, ‘’les montants reçus ont atteint 293,6 milliards entre mars et juin 2018 contre 261,2 milliards au cours du premier trimestre’’. 
 
La DPEE souligne que le rythme de progression, en glissement annuel, des transferts reçus s’est, pour sa part, établi à 1,9% au deuxième trimestre 2018, après 11,8% un trimestre plus tôt, en phase avec l’évolution attendue de l’activité dans les principales origines des transferts, notamment la zone euro où la croissance s’établirait à +0,2% au deuxième trimestre 2018.
 
Elle signale que s’agissant des émissions de transferts rapides d’argent effectuées par les établissements de crédit du Sénégal vers l’extérieur, elles sont estimées à 82,7 milliards sur les six premiers mois de 2018, diminuant de 14,3% par rapport à la même période un an auparavant. 
 
La DPEE indique qu’au deuxième trimestre 2018, les transferts émis se sont contractés de 20,5%, en glissement annuel, après un repli de 6,7% un trimestre plus tôt. 
 
Au total, souligne la Note de conjoncture, ‘’le cumul des transferts nets d’argent reçus par les établissements de crédit du Sénégal a atteint 472,1 milliards à la fin du premier semestre 2018, augmentant de 46,9 milliards ou 11% sur une base annuelle’’.
 
OID