Enfance et culture citoyenne, thème de la 19e édition du
APS
SENEGAL-CULTURE

Enfance et culture citoyenne, thème de la 19e édition du "centre aéré" de Douta Seck

Dakar, 20 août (APS) - La 19e édition du centre aéré de la maison de la culture Douta Seck, ouverte vendredi à Dakar, est axée cette année sur le thème "Enfance et culture citoyenne’’, a précisé mardi sa directrice, Fanta Kane. 
 
Elle a indiqué que le choix de ce thème est une manière de s’imprégner de "la vision" citoyenne des enfants. 
 
"Chaque année, l’actualité du moment est traitée par les enfants. On les invite à y réagir. Cette fois-ci, le thème choisi est +Enfance et culture citoyenne+ : comment ils l’appréhendent, leur vision de la citoyenneté, et comment ils pensent le Sénégal de demain", a-t-elle expliqué. 
 
Ce camp de vacances annuel réunit pour le moment 150 enfants, dont la majorité vient de la Médina, quartier où est implanté la Maison de la culture Douta Seck. 
 
"Les autorités locales, à savoir le maire Bamba Fall, le ministre Seydou Guèye et le directeur général de la Caisse des dépôts et de consignation, Cheikh Tidiane Bâ, ont été mis à contribution pour parrainer des enfants de la Médina désirant participer à ces activités. Ce qui fait qu’on aura 200 enfants cette année", a-t-elle souligné. 
 
Selon elle, il s’agit d’une "participation record" des enfants de la Médina, en comparaison des autres années lors desquelles la Maison de la culture inscrivait gratuitement cinquante enfants. 
 
Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, est le parrain d’honneur de la présente édition, a informé Fanta Kane, rappelant au passage le soutien et l’accompagnement de son département ministériel.
 
Les enfants, scindés en groupes, sont inscrits dans plusieurs disciplines artistiques, comme la peinture, la danse, la musique avec l’orchestre national, le slam, la littérature, l’audiovisuel et le journalisme. 
 
Sophie Camara, 12 ans, fait partie des colons ayant choisi ce "centre aéré" pour, dit-elle, "se divertir et avoir de nouveaux camarades". Elle s’est orientée vers la musique "pour apprendre" un art qu’elle dit adorer beaucoup. 
 
Le journalisme fait aussi partie de ses métiers de rêve. "C’est très important et cela te permet de connaître beaucoup de choses dans le monde", dit-elle. 
 
Le comédien Serigne Modou Niang, qui assure la formation à l’atelier théâtre, a choisi d’abord d’inculquer aux enfants "l’importance de l’Hymne national et quelques valeurs de citoyenneté". 
 
"A travers des chansons, j’essaie d’apprendre aux enfants de croire en eux et d’aimer leur patrie. Les chants sont éducatifs, ils apprennent à se laver les mains avant de manger, à ne pas insulter à l’école, etc.", fait valoir Serigne Modou Niang, qui prépare les enfants à jouer un sketch sur la citoyenneté. 
 
Bolel Ly, animateur de l’atelier peinture, travaille sur le thème "enfance et culture citoyenne", estimant que "c’est maintenant qu’il faut former les adultes de demain". 
 
"Nous travaillons sur les empreintes et surtout sur ce qu’ils veulent devenir demain ; chacun essaie de faire un croquis sur sa posture de demain afin qu’ils développent leur pensée", explique M. Ly. 
 
Il a dit que grande a été sa surprise de voir l’un des enfants dessiner le président de la République, sa voiture, son escorte et le palais. "J’ai été surpris quand il m’a dit qu’il veut devenir plus tard président de la République", lance-t-il.


FKS/ASG/BK