La FILDAK connaîtra cette année
APS
SENEGAL-CULTURE

La FILDAK connaîtra cette année "de profondes mutations", selon Abdou Latif Coulibaly

Dakar, 14 nov (APS) – Le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, a promis mardi d’apporter "de profondes mutations" à la Foire internationale du livre de Dakar (FILDAK), dont l’édition 2017 aura lieu du 22 au 27 novembre.

 
"La Foire du livre, qui se déroulera à compter du 22 novembre, subira de profondes mutations (…). Nous voulons en faire une foire de son temps. Et une foire de son temps exige de nouvelles règles et de nouveaux engagements", a dit M. Coulibaly lors d’un "pré-colloque" organisé en prélude de la 16ème édition de FILDAK.
 
Cette foire dédiée au livre se tiendra au Centre international du commerce extérieur du Sénégal. Elle portera sur le thème : "Livre, jeunesse, économie : défis au développement".
 
Le ministre de la Culture souhaite la participation à la FILDAK 2017 de tous les acteurs du livre, afin que l’événement soit "couronné de succès".
 
Il a aussi rendu hommage, lors du "pré-colloque", a d’"éminentes personnalités de notre pays qui ont su porter avec talent et détermination la défense et la promotion du livre".
 
Il s’agit, selon M. Coulibaly, des écrivains Fatou Niang Siga, Amadou Sada Dia et Saloum Sadiakhou, du critique littéraire Abdoulaye Racine Senghor et du journaliste Sada Kane.
 
Lors d’un colloque faisant partie du programme de la FILDAK 2017, "deux grandes dames du livre de jeunesse et des langues nationales, Antoinette Fall Corréa et Arame Fal, seront également honorées", a-t-il annoncé.
 
"On ne peut envisager l’émergence sans que le savoir et le capital humain n’occupent, dans nos actions, toute la place qui leur revient. Et le savoir se conquiert et se consolide par le livre et la lecture", a souligné Abdou Latif Coulibaly.
 
Il a évoqué de "nouvelles orientations" qui seront fixées pour la politique culturelle du gouvernement.
 
Ces "orientations" seront "pensées et organisées dans l’esprit du Plan Sénégal émergent (…), étant entendu que la culture apparait plus que jamais comme un secteur transversal", a ajouté le ministre de la Culture.
 
La FILDAK se tient une fois tous les deux ans.

SK/ESF