La sénégalaise Mati Diop dans la sélection officielle du Festival de Cannes
APS
SENEGAL-FRANCE-CINEMA

La sénégalaise Mati Diop dans la sélection officielle du Festival de Cannes

Dakar, 18 avr (APS) – Le film "Atlantique", de la réalisatrice sénégalaise Mati Diop, figure dans la compétition officielle du 72ème Festival de cinéma de Cannes, prévu du 14 au 25 mai, a appris l’APS jeudi.

Le long métrage de la réalisatrice sénégalaise de 37 ans, fait notamment partie des 19 films qui seront en compétition pour la Palme d’Or de ce festival organisé chaque année à Cannes en France.

La sélection officielle a notamment été annoncée par le délégué général du Festival, Thierry Frémaux, au cours d’une conférence de presse.


Le film de Mati Diop initialement intitulé "C’est la prochaine fois le feu", "part de la réalité pour aboutir au fantastique", a expliqué Oumar Sall, son producteur.

"Le sujet parle de l’économie, de politique, en passant par l’émigration pour atterrir à l’amour entre Ada et Souleymane et Issa. Le film raconte des choses de chez nous pour embrasser l’universel", fait-il valoir.

Selon Oumar Sall, Mati Diop a tourné un peu partout dans Dakar, notamment à la sphère ministérielle de Diamniadio, à Yoff, à Thiaroye pour une grande partie, là où partent les candidats à l’émigration.

Le film "Atlantique" est produit par "Les Films du bal’’, une société française, "Cinékap’’, une maison de production sénégalaise avec un financement du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuel du Sénégal (FOPICA) et le soutien de la Côte d’Ivoire, de TV5 et d’autres partenaires.

Sa réalisatrice sait de qui tenir. Elle est notamment la fille du célèbre auteur, compositeur et réalisateur Wasis Diop, lui-même frère de Djibril Diop Mambetty, un des cinéastes les plus marquants de sa génération. Il a notamment eu à son actif plusieurs films dont Hyènes et Touki Bouki.

Mati Diop a d’ailleurs en 2013 fait un film intitulé "Mille Soleils", récompensé du Grand Prix du Festival international du film documentaire de Marseille la même année.

Dans ce film-documentaire, la réalisatrice y retrace le parcours de Magaye Niang, acteur principal de "Touki Bouki" réalisé par son oncle en 1972.

Après ses premiers pas d’actrice, Mati Diop, née à Paris a très tôt décidé de suivre les pas de son oncle en réalisant d’abord des vidéos pour des pièces de théâtre avant de basculer dans le cinéma.

A Cannes, elle sera en compétition avec des réalisateurs de renom, notamment Pedro Almodovar, Arnaud Desplechin, Ken Loach, les frères Dardennes entre autres.

Parmi les sélectionnés figurent quinze réalisateurs et quatre réalisatrices venant de nombreux pays dont le Brésil, l’Espagne, la Chine, la Roumanie, le Canada, l’Autriche, les USA, etc.

FKS/ASB/AKS