Un enseignant analyse le langage du Rap sénégalais dans un ouvrage
APS
SENEGAL-MUSIQUE-EDITION

Un enseignant analyse le langage du Rap sénégalais dans un ouvrage

Dakar, 20 juin (APS) – Le professeur de linguistique Mamadou Dramé tente de faire comprendre la signification du langage du Rap à travers un livre intitulé ‘’Parlez-vous hip hop ?, le langage de la rue et transgression langagière au Sénégal’’, un ouvrage présenté jeudi à Dakar.

’’J’explique la signification qu’il importe de donner à ce langage nouveau à mi-chemin entre la création académique et le langage de la rue’’, a expliqué Dramé, professeur de linguistique à la Faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation (FASTEF) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

Il intervenait notamment à la cérémonie de présentation du livre abritée par la Maison des cultures urbaines de Ouakam dans le cadre du 14ème Festival international de Hip Hop et des cultures urbaines (FESTA2H) qui se tient du 18 au 22 juin.

Il s’agit à travers l’ouvrage de montrer comment le rappeur utilise les langues et pourquoi il y a cette violence verbale dans le rap. On essaie de comprendre et d’expliquer pourquoi le rappeur parle de cette façon’’, a-t-il fait savoir.

’’On essaie de montrer que la violence verbale est intrinsèque au hip hop parce que depuis l’aube des temps elle a toujours existé’’, a insisté le Pr Dramé en ajoutant que l’ouvrage de 220 pages aborde également la question relative à la position du rappeur par rapport aux termes, à la société et surtout aux hommes politiques et religieux.

Mamadou Dramé analyse une évolution des textes des rappeurs de 1988, coïncidant avec la naissance du rap au Sénégal à 2007 marquant l’indépendance technique et financière des artistes du mouvement hip hop.

’’Cette période de 1988 correspond au balbutiement du rap, les artistes sont influencés par la vague américaine et ils constituent leurs textes en imitant ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique’’, a ainsi analysé l’auteur.

Il s’en est suivi la consécration et la reconnaissance en 1992 avec l’introduction des langues locales. De 1998 à 2006, ils appellent à un rap conscient et 2007 c’est la prise en charge de leur destin’’, explique le professeur Dramé.

C’est le deuxième ouvrage qu’il publie sur le rap après une première intitulé ‘’Etude linguistique et sociolinguistique de l’argot dans les textes de rap au Sénégal (2010). L’auteur évoque un dynamisme du mouvement au Sénégal.

’’C’est un mouvement qui se renouvelle, on essaie de le documenter pour nous et pour la postérité afin que les gens sachent ce qui s’est passé avant, et les transformations du mouvement au cours des années’’, souligne-t-il. 

Le rappeur Cheikh Sène alias ‘’Keyti’’ qui a salué l’importance de ce travail ‘’fait par un Sénégalais au Sénégal, déplore toutefois la prédominance de l’analyse sur les figures de style’’.

’’Que ce soit spécifiquement axé sur le langage est très important dans la mesure où les mots sont la matière première du rap. Pour comprendre beaucoup du rap, il faut savoir les mots utilisés. Il a fait un excellent travail d’analyse’’, a-t-il relevé

’’A un moment, j’étais perdu dans la lecture. Je ne savais plus si c’était un livre sur le rap sénégalais ou sur les figures de style en français parce qu’il y a beaucoup d’explications de figures de style, des références à des linguistes européens. Je me suis demandé à qui est destiné cet ouvrage ?’’, s’est demandé le rappeur, ancien membre du groupe Rapadio.

L’auteur est titulaire d’une thèse de troisième cycle et d’une thèse d’Etat en sciences du langage. Il est professeur assimilé à l’Université de Dakar où il enseigne outre la sociolinguistique, la grammaire française et la didactique de la grammaire.

FKS/AKS/OID