66% de mise en place des semences d’arachide à Thiès (DRDR)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-PREPARATIFS

66% de mise en place des semences d’arachide à Thiès (DRDR)

Thiès, 11 juin (APS) - Les 2.535 tonnes de semences d’arachide accordées à la région de Thiès (ouest), en vue de la campagne agricole 2018, ont été a mises en place à hauteur de 66%, a indiqué lundi le directeur régional du développement rural (DRDR), Mamadou Guèye.

"Au niveau de la mise en place, c’est seulement l’arachide qui a commencé et les autres vont suivre incessamment", a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.
 
Pour la région de Thiès, "il est prévu 2535 tonnes. Au jour d’aujourd’hui, il y a une mise en place de 1.683 tonnes, soit 66%", a indiqué Mamadou Guèye.
 
Le DRDR a relevé qu’après le démarrage, à la mi-mai, des opérations de mise en place, la vente des semences d’arachide a démarré surtout dans les départements de Mbour et Thiès. 
 
Le deadline pour le démarrage de la mise en place des graines d’arachide était arrêté au 30 mai. Certains points ont été approvisionnés "à 100%", alors que d’autres "restent à parfaire", du fait de "deux opérateurs défaillants" qui ont été par la suite remplacés, a-t-il expliqué. 
 
En ce moment, tous les opérateurs sont en train de déposer les semences restantes, a-t-il poursuivi, estimant que d’ici à jeudi, la situation va évoluer et l’on pourrait atteindre les 90% de mise en place durant cette semaine. 
 
"L’année dernière, il avait plu vers le 26 juin (à Thiès), j’espère que d’ici cette date, la mise en place et la vente seront (terminées). On est dans les délais", a dit le responsable régional de l’agriculture. 
 
La répartition des espèces diverses que sont le sorgho, le maïs, le niébé le riz a été faite, en attendant leur mise en place. 
 
Pour ce qui est du niébé, par exemple, c’est le planning des points à approvisionner qui n’était pas encore remis à l’opérateur, mais, pour le maïs, le sorgho, la stratégie arrêtée sera incessamment mise en branle, a-t-il a annoncé. 
 
Les quotas de la région concernant ces cultures sont de 22 t de maïs, 28,5 t de sorgho, 869 t de niébé et 37,5 t de riz. 
 
Pour ce qui est du riz, le planning est fait et des organisations ont été ciblées. 

Ce lundi matin, la DRDR a reçu une dotation de 1,5 tonne de poudre de la Direction de la protection des végétaux (DPV), pour permettre aux producteurs de faire face à d’éventuelles attaques, après les premiers semis, en attendant l’arrivée des unités, a indiqué Mamadou Guèye. "Le problème, c’est les engrais qui tardent. Ils arrivent toujours en dernier lieu", a-t-il noté. 
 
Concernant le matériel agricole lourd, Thiès s’est vu accorder un quota de 22 tracteurs et autant d’offsets, ainsi que deux remorques de 5 tonnes. 
 
La part de la région en termes de semoirs et houes-sine n’est pas encore connue, a-t-il signalé, avant d’ajouter que la DRDR travaille "en étroite collaboration avec la météo, pour minimiser les risques", et pour, au besoin, mettre en œuvre le programme d’adaptation aux changements climatiques.
 

ADI/BK