Un protocole d’accord pour la commercialisation d’huile brute et raffinée
APS
SENEGAL-COMMERCE

Un protocole d’accord pour la commercialisation d’huile brute et raffinée

Dakar, 13 mars (APS) – Le ministre du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des PME, Alioune Sarr et des acteurs industriels ont signé, mardi à Dakar, un protocole d’accord sur la commercialisation d’huile brute et raffinée d’arachide.
 

Alioune Sarr a signé ce protocole avec les représentants de la SONACOS, du CAIT, de FKS et du Regroupement des acteurs du secteur de l’industrie et l’Agroalimentaire de Touba (RASIAT).

’’Le protocole d’accord a pour objet de promouvoir la bonne commercialisation de la production nationale d’huiles brutes et raffinées d’arachide’’, indique un document remis à la presse.
 
Cet accord est présenté comme ’’un mécanisme consensuel entre les différentes parties, qui régit les conditions de la commercialisation d’huile brute et raffinée sur le marché national et une régulation des importations d’huile raffinée".
 
Le document indique que le protocole s’applique aux catégories d’huiles brute "Ségal" produites par les unités artisanales et l’huile raffinée d’arachide produite par les industries de raffinage.
 
Dans ce protocole, poursuit le texte, les artisanaux regroupés dans le RASIAT, "s’engagent à fournir aux différents industriels toute leur production d’huile brute respectant les exigences de qualité requises aux fins de raffinage et de mise en marché", ceci pour une bonne commercialisation de l’huile brute d’arachide.
 
Les industriels de raffinage s’engagent pour la présente campagne, à ’’acheter la totalité de la production d’huile issue des unités artisanales de trituration estimée à 80.000 tonnes, correspondant à 240.000 tonnes d’arachides en coques’’.
 
"Les importateurs-distributeurs d’huile raffinée s’engagent à acheter et à distribuer la totalité de l’huile raffinée d’arachide produite par les industries de raffinage et de conditionnement", explique le document.
 
Il est aussi indiqué dans ce protocole que "le ministre chargé du Commerce démarrera les discussions avec les banques pour faciliter les opérations de commercialisations des huiles brutes et raffinées".
 
Les parties ont convenu que "les importations d’huile raffinée seront régulées en fonction de l’offre locale d’huile raffinée d’arachide pour couvrir les besoins de consommation nationale".
 
’’En raison de la sensibilité du produit, le ministère chargé du commerce se réserve le droit de prévoir un stock de sécurité et d’autoriser des importations exceptionnelles en cas de tension sur le marché", précise le protocole.
 
Le document prévoit un comité de suivi de la commercialisation des huiles d’arachide composés des représentants des différents parties prenantes et présidé par le ministère chargé du commerce. 

L’exécution du présent protocole entre en vigueur dès sa signature, précise t-on.
 
NLC/SG/OID/PON