La seconde phase du PAPRIZ va contribuer à l’atteinte des objectifs du PNAR (officiel)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

La seconde phase du PAPRIZ va contribuer à l’atteinte des objectifs du PNAR (officiel)

Dakar, 12 dec (APS) – La seconde phase du Projet d’amélioration de la productivité du riz (PAPRIZ 2) va contribuer au renforcement des acquis pour l’atteinte des objectifs du Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR), a indiqué le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.
 

’’La mise en œuvre du PAPRIZ 2 dans les aménagement hydro-agricole de la vallée du fleuve Sénégal contribuera sans nul doute au renforcement des acquis pour l’atteinte des objectifs du Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR)’’, a dit El Hadj Ndao. 

 
Il intervenait, jeudi, au cours de la rencontre du comité conjoint de coordination du PAPRIZ dans les aménagements hydro-agricoles de la vallée du fleuve Sénégal, notamment à Dagana et à Podor. 
 
El Hadj Ndao a souligné que ’’ce projet dont le financement est assuré par le japon aura un impact réel sur la production de riz au Sénégal à travers le renforcement et l’élargissement de la chaine de valeur du riz irrigué au niveau de la vallée du fleuve Sénégal’’.
 
Selon lui, ’’ce projet cadre parfaitement avec les objectifs du Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR) dont l’ambition est d’atteindre les objectifs d’autosuffisance en riz, dont une part est attendue de la vallée du fleuve Sénégal’’.
 
Dans cette perspective, il a salué ‘’les résultats importants déjà obtenus, notamment l’élaboration du plan directeur, l’amélioration du plateau technique des décortiqueuses et les outils développés selon une approche participative et inclusive’’.
 
’’Ce cadre d’évaluation et de capitalisation des résultats avec la mise en œuvre du PAPRIZ 2 va, à coup sûr, renforcer encore plus, les moyens d’actions de la SAED, ainsi que ceux des riziculteurs de la vallée du fleuve Sénégal, en matière de bonne pratiques rizicole’’, a-t-il soutenu. 
 
El Hadj a énuméré les nombreuses activités et réalisations en cours dans la vallée du fleuve Sénégal dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du Projet d’appui à la production durable du riz pluvial pour la période 2014-18.
 
Il a cité la mise à disposition d’experts japonais dans les domaines d’irrigation, de la production, machinisme agricole, de la commercialisation et du marketing pour évaluer et développer en collaboration des homologues sénégalais nationaux, une stratégie hautement productive et compétitive.
 
 
 

DS/OID