Une délégation de la SAED visite les départements de Matam et de Kanel
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Une délégation de la SAED visite les départements de Matam et de Kanel

Matam, 25 août (APS) – Le directeur général de la Société d’Aménagement et d’Exploitation des Terres du Delta, des Vallées du Fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED), Aboubacry Sow, a visité samedi les casiers rizicoles et un chantier des départements de Matam et de Kanel, lors d’une tournée dans la région, a constaté l’APS.

Après avoir visité le périmètre de Kobilo qui fait 740 hectares dans le département de Matam, M. Sow a constaté ‘’un début de la campagne d’hivernage apparemment qui se porte très bien parce qu’il y a 350 hectares déjà semés’’.

Dans cette tournée, le DG de la SAED était accompagné d’une équipe technique composée de ses collaborateurs.

A Doumga Ouro Thierno, il a constaté que toutes les dispositions avaient été prises par les agriculteurs pour démarrer leur campagne agricole. Sur place, le labour a été fait sur les 250 hectares et les BLP avaient été récupérés en ce qui concerne les façons culturales et les semences. 

‘’Malheureusement la mise en place a été retardée par des problèmes d’électricité et la SENELEC, semble-t-il, a demandé à ce que les agriculteurs payent des factures qui concernent des primes fixes facturés hors campagne or en réalité c’est une mesure qui avait été prise et qui permettait aujourd’hui aux agriculteurs de ne plus payer cette prime fixe en dehors des campagnes et ça a retardé la mise en place de l’électricité’’, a-t-il relevé.

Aboubacry Sow a également visité un chantier rizicole de Nabadji ‘’extrêmement important’’ dans le département de Matam qui fait une superficie de 400 hectares. 

Il entre dans le cadre d’un programme global financé par l’agence française de développement (AFD) qui polarise un certain nombre de villages. Il va permettre d’augmenter le foncier irrigué au niveau du département de Matam où les travaux sont à un niveau d’exécution de 40 % pour des délais consommés à 50%.

Un chantier de 20000 hectares qui entre dans le cadre du programme indien et qui va être a redimensionné à 10000 hectares a été également visité par le DG ainsi qu’un autre périmètre dans le blouk où les remblais ont démarré.

La visite a pris fin au périmètre A de Ounaré qui fait presque une superficie de 400 hectares. Il avait été aménagé en 1982 avec un double pompage.

Le directeur général a indiqué qu’il y a des mesures qui ont été prises le ministre de l’agriculture et son collègue des finances pour demander à la SENELEC ‘’d’aller très vite pour confectionner un programme de solarisation de toutes les stations de pompage par rapport au coût de l’électricité qui est excessivement chère mais également que des mesures hardies soient prise pour les vols de câbles dans les stations de pompage’’.
 
 

ADS/MD