Aminata Assome Diatta pour une révision de la stratégie de développement des exportations
APS
SENEGAL-COMMERCE

Aminata Assome Diatta pour une révision de la stratégie de développement des exportations

Dakar, 10 oct (APS) - La ministre du Commerce et des Petites et moyennes entreprises, Aminata Assome Diatta, préconise une révision de la Stratégie de développement des exportations (STRADES), en vigueur depuis 2001, en vue notamment d’identifier de nouvelles grappes porteuses.

"Aujourd’hui, il y a une nécessité de revisiter notre Stratégie de développement des exportations (STRADES) en vigueur depuis 2001", a-t-elle souligné jeudi lors d’un atelier de lancement officiel de la Stratégie nationale de développement et de promotion des exportations.
 
La révision de la Stratégie de développement des exportations en vigueur depuis 2001 devrait permettre, selon la ministre, "d’identifier, à la suite de travaux très fouillés, cinq grappes porteuses pour les exportations s’agissant notamment des produits horticoles, des produits de mer, des produits destinés aux marchés ethniques (…)".
 
Des techniciens du ministère du Commerce, des opérateurs économiques ainsi que des représentants d’autres départements ministériels concernés participent à cet atelier de lancement de la Stratégie nationale de développement et de promotion des exportations.
 
Il devrait permettre d’initier des réflexions en vue de l’élaboration d’un document de stratégie en matière d’exportation, a expliqué Mme Diatta, soulignant la nécessité de trouver des solutions aux contraintes qui entravent les exportations sénégalaises.
 
Selon le directeur du Commerce extérieur, Boubacar Mbodj, ‘’la nouvelle stratégie sera conçue sur une période de 10 ans et par conséquent alignée sur la deuxième phase du PSE, Plan Sénégal émergent."
 
"La stratégie doit être le fruit d’une réflexion concertée et prendre en compte les priorités déclinées dans les différents documents sectoriels", a-t-il indiqué.
 
Il assure que le Sénégal "a les dispositifs commerciaux qui pourront lui permettre de pouvoir exporter sans entrave sur le marché régional", ce qui constitue le but de la zone de libre-échange continentale ZLECA, a relevé M. Mbodj.

NON/BK/ASG