La part de marché des entreprises françaises au Sénégal passe de 25 % à 15 % en quinze ans (ambassadeur France)
APS
SENEGAL-FRANCE-ECONOMIE

La part de marché des entreprises françaises au Sénégal passe de 25 % à 15 % en quinze ans (ambassadeur France)

Dakar, 2 nov (APS) – La part de marché des entreprises françaises au Sénégal a diminué et est passée de 25 % à 15 % en quinze ans, a souligné, jeudi à Dakar, l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot. 
 
 
"Il est tout à fait compréhensible que la part des entreprises françaises ait été considérablement diminuée sur quinze ans. Nous sommes passés de 25 % à 15 % de part de marché sénégalais en ce qui concerne les entreprises françaises" a souligné M. Bigot, invité de la rédaction de l’APS. 

Pour le diplomate français, "le Sénégal est dans une économie globalisée où la compétitivité est un élément central dans le choix que font les Sénégalais entre les entreprises". 

"Dans le même temps la part de marché des entreprises chinoises a été multipliée par quatre" a fait noter Christophe Bigot qui ajouté que "ce sont des sociétés anglaises et australiennes qui sont sur le pétrole et le gaz, les phosphates sont contrôlées par un groupe indien et indonésien, les canadiens sont sur les mines d’or, d’autres peut-être des chinois s’activent sur la pêche". 

"Les entreprises françaises connaissent déjà le Sénégal et l’aiment bien" a toutefois souligné le diplomate français.


Qui a rappelé que "certaines entreprises sont franco-sénégalaises comme +Eiffage+ qui emploie essentiellement des sénégalais et paie des impôts au Sénégal et le patron est franco sénégalais".

"D’autres entreprises sont là depuis 80 ans, 90 ans et se succèdent de père en fils" a-t-il expliqué, faisant remarquer que "les entreprises françaises ont l’avantage d’être présentes au Sénégal dans les moments difficiles parce que le Sénégal n’a pas toujours connu 6 % ou 7 % de croissance". 

"Quand on est là dans les moments difficiles, des moments de soudure, tout le monde vous connaît et on fait appel à vous. Je m’en félicite parce que c’est un gage de fiabilité, pas simplement pour faire un coup ou pour venir et repartir. Elles s’inscrivent dans la durée puisqu’elles trouvent ici un climat amical de téranga, un climat démocratique et pour la France, c’est une valeur essentielle, un climat de sécurité et de stabilité", fait savoir l’ambassadeur de France. 
 


 

 

FKS/PON