Le projet DFC peut aider à propulser la région de Kaffrine (chef de service)
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-DEVELOPPEMENT

Le projet DFC peut aider à propulser la région de Kaffrine (chef de service)


Kaffrine, 14 nov (APS) – Les investissements consentis par le projet "Décentralisation des Fonds Climats" (DFC) dans le département de Kaffrine aideront à lutter contre le chômage des jeunes et propulser le développement de la localité a déclaré, mardi, la chef de service de l’appui au développement local de Kaffrine, Adama Diop Diouf. 

Le projet DFC financé à hauteur d’un milliard de frs CFA par le département fédéral pour le développement international (DFID) et piloté par l’ONG "Innovation, environnement et développement en Afrique" (IED) est un projet consacré à la résilience des communautés des collectivités locales.

"Les vingt investissements réalisés par le projet DFC dans le département de Kaffrine vont propulser le développement de la localité, lutter contre le chômage des jeunes et permettre aux populations de faire face à la résilience du au changement climatique", a indiqué Mme Diouf


Elle s’adressait à des journalistes au terme d’une visite terrain organisée par le comité d’adaptation (CDA) de Kaffrine pour le suivi des investissements des projets dans ce département.


Ce comité, a-t-elle rappelé, a été mis en place par l’ONG IED Afrique dans le cadre de son projet DFC, dans les quatre départements de la région de Kaffrine.


Accompagné du préfet du département de Kaffrine, Mame Less Cabou, Adama Diop Diouf par ailleurs, membre du CDA et sa délégation ont tour à tour visité trois bergeries et trois poulaillers dans la commune de Gnibi, le centre de tri des ordures et de matériels de collecte de Boulel.


L’école de Kahi et trois salles de classe du CEM Babacar Cobar Ndao de Kaffrine ont également reçu la délégation.


"Cette visite entre dans le cadre du suivi des investissements financés par le projet DFC dans le département de Kaffrine", a expliqué la chef de service de l’appui au développement local de Kaffrine.


Elle a ajouté que DFC a mis à la disposition des collectivités locales et des organisations communautaires de base des fonds pour permettre à la population de choisir des investissements priorisés par elles mêmes.


Selon le représentant du projet DFC, Diadji Ndiaye, 18 projets dont 20 investissements d’une valeur de 200 millions de frs CFA ont été réalisés par sa structure dans le département de Kaffrine.


"Ces investissements vont renforcer le travail des jeunes sur le terrain et vont renforcer la résilience des populations face au changement climatique. Ils vont leur permettre de s’adapter et d’atténuer les effets du changement climatique", a soutenu M. Ndiaye.


Le préfet de Kaffrine, Mame Less Cabou a, pour sa part, salué l’initiative avant d’appeler les collectivités locales à faire "un suivi rapproché" pour la pérennisation de ces investissements réalisés par le projet DFC.

MNF/PON