Stabilisation des prix de transport et d’entreposage au deuxième trimestre (ANSD)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Stabilisation des prix de transport et d’entreposage au deuxième trimestre (ANSD)

Dakar, 5 sept (APS) – L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) a fait état d’une stabilité des prix de production des services de transport et d’entreposage au deuxième trimestre de l’année 2018.
 
‘’La stabilité des prix de production des services de transport et d’entreposage observée au premier trimestre s’est maintenue au second. Une stabilisation en partie liée à la compensation de la hausse de 1, 7 % des coûts de transport aérien par le repli de 0, 1 de ceux du transport routier’’, indique l’ANSD dans sa Bulletin mensuel des statistiques économiques.
 
D’après le rapport dont l’APS a obtenu une copie, les prix de production des services du transport ferroviaire, maritime et côtier, d’entreposage, aérien de fret et lancement spatiaux, de manutention, des infrastructures de transport, d’organisation de transport de fret, postal universel et de courrier et de distribution sont dans le même temps restés fixes en variation trimestrielle. 
 
En revanche, ces prix rapportés à ceux du second trimestre 2017, ont affiché une augmentation de 0,5%, tandis que sur les deux premiers trimestres de 2018, ils ont crû de 0, 5 %, rapporte l’ANSD. 
 
S’agissant des prix des services immobiliers, le Bulletin mensuel des statistiques économiques annonce un bond de 3, 6 %.
 
‘’Ce résultat découle de la bonification des prix des services de location immobilière et activités sur bien propres (+3,7%) sur la période sous revue, même si les prix de production des services des agences immobilières sont demeurés inchangés’’, souligne la même source. 
 
Ainsi, sur les deux premiers trimestres de 2018, les prix de production des services immobiliers ont augmenté de 2,3% par rapport à la période correspondante de l’année, alors que comparés à ceux du second trimestre 2017, ils se sont relevés de 4,4%, fait-on remarquer.
 
Par ailleurs, les coûts de production des services d’hébergement et restauration se sont bonifiés de 2, 1 %, fait savoir l’ANSD qui lie cette situation au renchérissement des prix de l’hébergement en variation trimestrielle. Dans le même temps, les coûts de restauration n’ont pas varié. 
 
En comparaison à ceux du second trimestre de 2017, les prix des services d’hébergement et de restauration ont augmenté de 3,7%. Sur les deux premiers trimestres de 2018, ils se sont redressés de 2,2% par rapport à la période correspondante de 2017, soutient l’ANSD.

AKS/ASG