14 compagnies américaines frappent aux portes du Sénégal (ambassadeur)
APS
SENEGAL-USA-INVESTISSEMENT

14 compagnies américaines frappent aux portes du Sénégal (ambassadeur)

Thiès, 3 déc (APS) - Au total, 14 nouvelles compagnies américaines frappent aux portes du Sénégal où elles sont intéressées entre autres par la relance des chemins de fer, la réalisation de l’autoroute de Dakar à Saint-Louis, tout comme l’exploitation du pétrole et du gaz, a indiqué mardi l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Tulinabo Mushingi.
 
’’Quatorze nouvelles compagnies frappent à nos portes, disant qu’elles sont intéressées à venir travailler au Sénégal’’, a dit l’ambassadeur lors d’une conférence qu’il donnait, au terme d’une visite à Thiès.

Arrivé dimanche dans la capitale du Rail, le diplomate s’est notamment rendu à la base militaire, ainsi que dans des établissements et a rencontré des autorités administratives et religieuses.
 
La route Dakar-Saint-Louis et le train Dakar-Bamako qui passent par Thiès intéressent ces entreprises américaines prêtes à investir au Sénégal, a-t-il précisé. 
 
Ces nouvelles compagnies s’ajoutent aux ‘’40 à 45 compagnies qui opèrent déjà’’ dans le pays, a-t-il relevé, ajoutant vouloir ‘’élargir l’éventail de compagnies qui veulent investir au Sénégal’’.
 
’’Entre 40 et 45 compagnies opèrent actuellement au Sénégal’’ dans des domaines divers allant des grands équipements de labour et de transport aux petits équipements solaires installés dans les villages reculés, selon le diplomate. 
 
Une trentaine de ces compagnies avaient pris part à la fête du 4 juillet, utilisée depuis son arrivée à Dakar, comme une foire où les entreprises américaines et associées sont invitées à venir présenter leurs produits dans les locaux de la représentation diplomatique.
 
Le Sénégal et les Etats-Unis d’Amérique auront 60 ans de coopération l’année prochaine, a dit le diplomate, non sans qualifier d’’’ excellente’’ les relations entre les deux pays.
 
’’Nous sommes très contents et nous voulons continuer à accroître (et) fructifier ‘’ cette relation, a poursuivi l’ambassadeur américain, expliquant ses déplacements à travers le pays par ’’la recherche de nouveaux secteurs’’ de coopération, pour ne pas ‘’se contenter de rester sur place’’. 
 
Cela constitue une obligation dans un contexte concurrentiel où d’autres pays sont présents, a-t-il laissé entendre.
 
Il a évoqué le MCC financé à hauteur de 550 millions de dollars américains, non remboursables, par les Etats-Unis, et 50 millions de dollars par le gouvernement du Sénégal. 
 
En 2017, le volume des échanges entre les deux pays était d’environ ‘’100 millions (de dollars) en termes d’importations et la moitié ou plus d’exportations’’, a-t-il renseigné. 
 
La politique extérieure des Etats-Unis est basée sur la promotion des liens commerciaux et des investissements privés, la sécurité et la santé publique, l’identification de ‘’partenaires fiables’’ où les Etats-Unis ont un ‘’retour sur investissement’’, selon le diplomate, soulignant que le Sénégal fait partie de ce type de partenaires.
 
Quelque 22 agences américaines opèrent à partir du Sénégal et certaines d’entre elles couvrent la sous-région.
 
L’USAID injecte 120 millions de dollars par an dans le domaine de la santé et les Etats-Unis dépensent 35 milliards de francs CFA dans l’initiative ‘’Lecture pour tous’’. 
 
 

ADI/OID