Aminata Assome Diatta : ’’Nous comptons travailler sans relâche à la valorisation des produits locaux
APS
SENEGAL-COMMERCE-ASSURANCES

Aminata Assome Diatta : ’’Nous comptons travailler sans relâche à la valorisation des produits locaux"

Dakar, 3 déc (APS) - Le ministère du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises compte "travailler sans relâche’’ à la valorisation des produits locaux, une "question extrêmement importante", a déclaré Aminata Assome Diatta, en charge de ce département ministériel.
 
"La valorisation des produits locaux est une question extrêmement importante et mon département compte y travailler sans relâche", a-t-elle déclaré, lundi, lors de la plénière de l’Assemblée nationale consacrée au vote du ministère du Commerce et des PME pour l’exercice 2020.
 
Selon Aminata Assome Diatta, la mesure interdisant le transport de l’anacarde par voie terrestre a permis depuis deux ans, en plus d’une meilleure maîtrise de la production, de dynamiser le port de Ziguinchor, auparavant phagocyté par le port de Banjul, la capitale gambienne.
 
Elle a ainsi annoncé que son département compte, dans les prochains jours, procéder à l’évaluation de la campagne anacarde pour l’année 2019, afin de mieux préparer celle à avenir.
 
Pour ce qui concerne le riz local, elle a indiqué que la régulation de l’importation a permis d’éviter les méventes qui n’existent "quasiment plus", ce qui a permis d’assurer la commercialisation des 758 tonnes de riz local, produits en 2018, selon Aminata Assome Diatta.
 
Concernant la filière mangue, elle a assuré que l’unité de production de Bignona dont la construction a été retardée pour défaut de paiement, sera fonctionnelle en début d’année. 
 
"Les travaux ont repris puisque l’Etat a décaissé la somme de quarante-six millions pour l’entrepreneur et l’équipement technique est déjà sur place", a-t-elle précisé.
 
S’agissant de l’huile d’arachide, elle renseigné qu’une plateforme visant à mettre trente pour cent de la production d’huile à la disposition des consommateurs sénégalais, a été mise en place par le ministère du Commerce et des PME.
 
"Cette plateforme qui oblige les importateurs à acheter dix pour cent d’huile raffinée pour pouvoir importer, a ainsi permis pour l’année 2019, la production de dix-mille tonnes d’huile raffinée d’arachide, vendues par la SONACOS", la société agroalimentaire active dans ce secteur, a-t-elle indiqué. 
 
Pour ce qui est de l’oignon, la ministre du Commerce a soutenu que des points de vente ont été créés, en accord notamment avec les acteurs, dans le cadre de la modernisation des circuits de commercialisation, afin de mieux protéger les producteurs contre les courtiers.
 
Elle a par ailleurs renseigné que pour mieux impulser la production locale, des plateformes commerciales vont être créées pour la dynamisation des échanges au niveau national.
 
De même annonce-elle une stratégie nationale pour le développement de l’économie nationale, portant sur la promotion et le développement des PME/PMI et devant être adossée à l’interconnexion des marchés inter-régionaux.
 
 

MK/BK