Le vol du bétail
APS
SENEGAL-ELEVAGE-SOCIETE

Le vol du bétail "induit des pertes annuelles de deux milliards de francs’’ (spécialiste)

Louga, 22 fév (APS) - L’inspectrice régionale des services vétérinaires de Louga, Dr Fatou Thioune a plaidé, jeudi, pour une lutte accrue contre le vol de bétail, soulignant qu’à cause de ce fléau les éleveurs accusent chaque année une perte de deux milliards de francs.
 
Mme Thioune s’exprimait à l’occasion d’un comité régional de développement (CRD) axé sur le thème du vol de bétail. La rencontre s’est tenue sous la présidence du gouverneur de la région, Alioune Badara Mbengue et en présence des autorités de la police et de la gendarmerie.
 
"Chaque année les éleveurs accusent une perte de deux milliards au plan national et à l’échelle de la région ce chiffre est à 185650000 francs", a affirmé Mme Thioune qui déplore le manque de moyens logistiques de ses services pour faire face.
 
Elle a insisté sur la nécessité de lutter contre ce fléau qui annule les efforts fournis pour le développement de ce secteur qui contribue pour 28,5 pour cent et 4,5 pour cent respectivement à la valeur ajoutée du secteur primaire et du produit intérieur brut (PIB).
 
"En 1965, a-t-elle rappelé, une loi a été promulguée pour la première fois suivie par d’autres plus sévères pour sanctionner cette activité mais malheureusement dans l’application subsistent beaucoup de manquements dus à la faiblesse des moyens".
 
Le gouverneur Alioune Badara Mbengue est revenu sur la recrudescence de ce fléau qui nécessite, selon lui, l’implication de tous pour son éradication par une collaboration étroite avec les forces de l’ordre.
 
"Si la tendance se poursuit, le Sénégal continuera encore à importer du bétail", a indiqué le gouverneur, se fondant sur les chiffres fournis par les forces de l’ordre relatifs à cette activité lucrative pour les voleurs.
 
Les services de l’ordre ont promis d’intensifier les patrouilles surtout en période d’hivernage et de froid durant laquelle la vulnérabilité est plus remarquée. Ils comptent mener la sensibilisation pour une meilleure collaboration entre la population et les services de renseignement.

AMD/MD/PON