Le FERA veut profiter du Maouloud pour ’’accroître sa visibilité’’
APS
SENEGAL-INFRASTRUCTURES

Le FERA veut profiter du Maouloud pour ’’accroître sa visibilité’’

Thiès, 17 nov (APS) - Le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) compte profiter du Maouloud pour accroître sa visibilité auprès des usagers de la route, notamment les chauffeurs, transports et le grand public, a indiqué samedi à l’APS, son chargé de la communication.

‘’Il s’agit de profiter du Maouloud que des milliers de personnes viennent célébrer à Tivaouane pour accroître la visibilité du FERA auprès de l’ensemble des usagers’’, a notamment souligné Mamadou Habibou Diallo en marge des préparatifs de la célébration dans la nuit de lundi à mardi prochain de la naissance du prophète Mahomet (PSL).

Le FERA, créé en 2007, a démarré ses activités en 2009, avec deux principales missions que sont la mobilisation des financements pour l’entretien routier et le financement de l’entretien et de l’exploitation du réseau routier, a dit M. Diallo dans un entretien avec l’APS.

‘’Chaque année, plus de 50 milliards de francs CFA sont débloqués par la structure pour financer l’entretien routier’’, a-t-il ajouté.
Le FERA finance aussi la Direction des transports terrestres, un autre bénéficiaire du Fonds, à hauteur de 300 millions de francs CFA, ainsi que la Direction des routes pour plus d’un milliard, a rappelé Diallo.

Le Centre de formation et de perfectionnement des travaux publics reçoit du FERA une enveloppe de plus de 200 millions de francs CFA. A travers un projet pilote financé depuis 2017 par le Fonds d’entretien e tandis qu’une vingtaine de collectivités territoriales situées à Dakar et dans la plupart des régions du pays, bénéficient d’activités de désensablement de routes et d’entretien de pistes rurales.

A un moment où les besoins de financements en entretien routier sont ‘’énormes’’, du fait de la réalisation par l’Etat de nouvelles routes, la présentation des réalisations du FERA et de ses perspectives peut constituer, un ‘’argument de taille’’ à faire valoir auprès des autorités et des bailleurs étrangers, pour augmenter son financement, a-t-il fait valoir.


ADI/AKS