Le CONIPAS déplore l’installation continue d’unités de transformation de poisson
APS
SENEGAL-PECHE

Le CONIPAS déplore l’installation continue d’unités de transformation de poisson


Dakar, 8 juin (APS) - Samba Guèye, président du Conseil national interprofessionnel de la pêche artisanale du Sénégal (CONIPAS), s’est élevé samedi à Dakar, contre la pléthore d’unités de transformation de produits halieutiques qu’il considère comme une menace pour la pérennité des activités des femmes transformatrices.


‘’Nous dénonçons le processus d’installation (continue) des usines de transformation des poissons autorisées sans consultation des acteurs. Cela est une menace pour emploi des femmes évoluant dans le secteur de la pêche’’, a-t-il fait savoir à l’ouverture d’une conférence de plaidoyer pour la transparence dans la gouvernance des pêches.


Le président du CONIPAS a ainsi invité les pouvoirs publics à faire de la cogestion des ressources une réalité en associant les acteurs à la base afin d’assurer une meilleure gestion et une durabilité les ressources halieutiques.


Il a notamment mis en avant l’importance des petits pélagiques dans la pêche et la sécurité alimentaire des populations, représentant jusqu’à 70 % du nombre d’emplois créé compte non tenu des revenus générés pour les pêcheries, les communautés et l’Etat du Sénégal.


‘’Malgré leur place de choix dans le quotidiens des sénégalais, les petits pélagiques subissent des agressions qui menacent leur durabilité avec des impacts graves sur les moyens d’existences des communautés de pèches artisanale’’, a averti Samba Guèye.


Il a également regretté le manque de moyens d’évaluation des prises en vue de prendre des mesures de protection et de conservation des petits pélagiques.
 


BSY/AKS