Sphère numérique : les parlementaires appelés à assurer une veille
APS
SENEGAL-TELECOMMUNICATIONS

Sphère numérique : les parlementaires appelés à assurer une veille

Saly-Portudal (Mbour), 1er mars (APS) - L’accélération des évolutions du secteur des technologies de l’information et de la communication doit amener les parlementaires à davantage jouer "un rôle de veille’’ contre la cybercriminalité et les abus pouvant découler de l’utilisation du numérique, a plaidé la députée Awa Guèye, vice-présidente de l’Assemblée nationale.

"La digitalisation et la dématérialisation des procédures et des fonctions, tant dans l’administration que dans certaines entreprises privées, sont en train de se généraliser et de changer les modes classiques de forceps et de travail’’, a-t-elle fait observer.
 
Dans ce contexte, les parlementaires ont "un rôle de veille et d’alerte contre les dérives causées par l’utilisation abusive du numérique et contre la cybercriminalité", a ajouté Mme Guèye, mercredi à Mbour, à l’ouverture d’un atelier de partage avec les députés sur la "Stratégie numérique 2025" du Sénégal.
 
"La réussite de cette +Stratégie numérique 2025+ du Sénégal nous interpelle en tant que parlementaires, car nécessitant des réformes visant à revoir les codes régissant le fonctionnement du secteur des télécommunications qui connaît beaucoup de mutations du fait des changements technologiques inhérents à sa substance", a souligné la députée.
 
Des réformes "structurelles" sont à mener pour "dynamiser un secteur à fort potentiel de croissance économique", a soutenu Awa Guèye, ajoutant que le Sénégal peut compter, pour cela, sur les ressources humaines dont il dispose. 
 
Elle cite des experts spécialisés dans l’économie numérique, des sociétés de conseil, instituts de formation et des entreprises qui "ont bien compris et internalisé les fonctions télécoms et informatiques".
 
"La ferveur et la multiplication des jeunes entreprises innovantes dans cette économie du numérique devraient nous amener à réfléchir sur la mise en place d’un secteur réservé aux startups qui gagneraient à être accompagnées pour porter une partie importante de l’économie numérique dont la vision déclinée dans la stratégie numérique 2025 du Sénégal", a indiqué Mme Guèye.
 
A l’en croire, les députés "ont le devoir de comprendre les problèmes publics parce qu’ils sont appelés à les évaluer", a estimé Awa Guèye, selon qui la "Stratégie numérique 2025" du Sénégal, laquelle vise "le numérique pour tous et pour tous les usages" et "un secteur privé dynamique et innovant dans un écosystème performant".
 
Les enjeux à prendre en compte dans cette perspective concernent l’actualisation du cadre juridique, le renforcement de la gouvernance numérique, l’intensification et l’aménagement du numérique pour tous les différents terroirs, a poursuivi la députée.
 
De même, l’amélioration de l’accès aux réseaux et services s’inscrit dans la même perspective, pour parvenir à une "transformation économique et sociale par la diffusion du numérique dans les secteurs prioritaires identifiés’’ dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE).
 
ADE/BK