Plan d’investissement du Sahel : la BAD s’engage pour 1,3 milliard de dollars
APS
MONDE-ENVIRONNEMENT-FINANCEMENT

Plan d’investissement du Sahel : la BAD s’engage pour 1,3 milliard de dollars

De l’Envoyée spéciale de l’APS : Sokhna Bator Sall

Madrid, 12 déc (APS) - La Banque africaine de développement s’est engagée à hauteur de 1,3 milliard de dollars pour ‘’le plan d’investissement du Sahel’’, dont 500 millions sont destinés aux programmes prioritaires en cours de préparation, a déclaré Arona Soumaré, spécialiste principal en changement climatique et croissance verte au sein de cette institution.

’’C’est un programme pertinent qui va transformer le continent et va contribuer à la lutte contre la pauvreté dans le Sahel, lequel est en phase avec les projets de la BAD’’, a dit M. Soumaré. Il intervenait, jeudi, au cours d’un panel de ministres des pays d’Afrique ayant en partage la bande verte qui traverse tout le Sahel.

Le thème de ce panel organisé dans le cadre de la Cop 25 portait sur comment ‘’bâtir un partenariat inclusif pour le financement de la Grande Muraille verte (GMV)’’.

Pour ce faire, il suggère ’’un effort collectif’’ pour la mobilisation des ressources.

’’La BAD est la banque des pays africains. Tout pays membre de la Grande Muraille verte dispose d’une allocation forte. Nous allons leur demander un minimum d’engagement pour qu’une petite partie de ces allocations soit dédiée à la GMV. Cela va permettre à l’institution de pouvoir mobiliser nos fonds fiduciaires internes dédiés aux changements climatiques et de pouvoir trouver des ressources complémentaires pour que ces programmes soient mis en œuvre’’, a-t-il ajouté.

’’Nous avons besoin de vous afin que ces allocations puissent être versées officiellement au programme de la Grande muraille verte’’, a lancé le spécialiste, estimant que cette synergie doit être créée.

L’autre aspect, a-t-il indiqué, revient à la nécessité de la mise en cohérence des initiatives dans le Sahel. ’’Nous avons des plans d’investissement, l’alliance Sahel et d’autres initiatives à fédérer, pour avoir cet effet levier innovant recherché. Toutefois, la banque a décidé de mettre en place une task-force sur la GMV, compte tenu de sa complexité et son effet transformateur, sa transversalité’’, a t-il souligné.

’’Nous allons mettre en place un dispositif d’accompagnement permettant de fédérer toutes ces initiatives afin d’avoir une seule porte d’entrée à la banque’’, a-t-il dit.

A cet effet, sera tenue bientôt, une réunion de haut niveau avec la GMV pour discuter d’une option de financement permettant de passer à l’action.

’’Je réitère l’engagement de la Banque africaine de développement à accompagner le programme et nous sommes disposés à travailler avec eux afin de trouver les voies et moyens afin que ce programme voit le jour pour le bénéfice des populations du Sahel’’, a assuré Arona Soumaré, spécialiste en changement climatique à la BAD.

SBS/MD/OID