Salubrité et hygiène publique : Abdou Karim Fofana prône
APS
SENEGAL-SOCIETE-PERSPECTIVES

Salubrité et hygiène publique : Abdou Karim Fofana prône "une véritable révolution environnementale"

Saint-Louis, 17 mai (APS) - Le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, appelle à un ’’véritable changement de comportement’’ devant conduire à changer le visage du Sénégal en matière de salubrité et d’hygiène publique.

Il a dit vendredi à Saint-Louis compter sur "l’adoption d’un véritable changement de comportement pour l’amorce d’une véritable révolution environnementale, afin de changer le visage du Sénégal dans sa perception en matière de salubrité et d’hygiène publique". 
 
Il s’exprimait lors de la conférence territoriale dédiée à la région de Saint-Louis, dans le cadre de sa tournée de sensibilisation contre les encombrements et l’insalubrité, une rencontre présidée par le gouverneur Alioune Aïdara Niang.
 
Les différents préfets, chefs de services, maires, élus locaux, les conseils de quartiers, mouvement de jeunes, de femmes ainsi que des membres de la société civile ont également participé à la rencontre. 
 
Le ministre a salué le rôle avant-gardiste de la commune de Saint-Louis, qui a selon lui "déjà anticipé sur la lutte contre les encombrements et l’insalubrité", une manière de "répondre positivement à l’appel du président de la République pour une bonne hygiène publique partout au Sénégal".
 
Selon lui, l’objectif de la rencontre de Saint-Louis est d’écouter les populations, les élus et l’administration territoriale, afin d’élaborer un programme national pour l’hygiène publique et la lutte contre les encombrements, de concert avec l’ensemble des acteurs concernés.
 
La région de Saint-Louis doit élaborer son plan d’action, sous la direction du gouverneur, et mettre en place un comité régional et des comités départementaux, avec une expression de besoins à l’appui, afin que l’Etat puisse accompagner dans cette "opération d’envergure nationale", a indiqué le ministre. 
 
Abdou Karim Fofana souligne que compte doit être tenu de la particularité de la ville de Saint-Louis, Dont une bonne partie se trouve sur une île, sans compter que la pêche représente une des activités phares et historiques dans la capitale du nord. Il affirme qu’il "n’est pas question de dénaturer ces activités, mais il s’agira de les organiser".
 
"Pour le cas de Saint-Louis, il faudra structurer l’occupation de l’île et toute la commune afin que la circulation soit fluide et que les activités économiques puissent disposer de places dédiées ", souligne le ministre.
 
Selon lui, avec le budget qui sera mis en place, il sera question de créer des centres artisanaux et de conduire la restructuration des marchés, pour les mettre à niveau en termes de capacité et de modernisation, "surtout en matière d’assainissement, d’évacuations d’eaux usées et d’ordures, avec une solution définitive pour éradiquer l’insalubrité".
 
A la suite de l’exposé du directeur des services communaux de Saint-Louis, les préfets, de même que plusieurs maires et élus ont salué cette initiative, jugeant salutaire la stratégie de lutte contre les encombrements et l’insalubrité.
 
Ils ont également émis des critiques et fait des contributions pour la réussite de l’opération et pour sa pérennisation. 

BD/BK/ASG