Djoudj : 80 espèces d’oiseaux dénombrées pour une population de 644 500 individus
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Djoudj : 80 espèces d’oiseaux dénombrées pour une population de 644 500 individus

Saint-Louis, 16 jan (APS) - Quatre-vingts espèces d’oiseaux d’eau, pour une population totale de 644.500 individus, ont été dénombrées dans la zone du delta du fleuve Sénégal et du parc de Djoudj, à la suite d’un dénombrement effectué mardi, a appris l’APS de la Direction des parcs nationaux.
 
 
Le résultat du dénombrement des oiseaux d’eau est ‘’acceptable pour cette année au niveau du parc de Djoudj’’, a relevé le directeur des parcs nationaux, colonel Abdoulaye Diop, à l’issue de l’opération.
 
 
Selon lui, le parc représente ‘’un point de concentration principale de ces espèces qui viennent se réfugier dans ces zones du delta durant la période de l’hiver et même au printemps.’’
 
 
Il a souligné que les populations qui vivent à proximité de Djoudj, sont ’’ associées aux activités économiques et de valorisation du parc, leur permettant de jouer un rôle dans l’aménagement et la surveillance du site’’.
 
 
Le colonel Diop a salué le rôle que joue le parc de Djoudj dans l’environnement et la préservation de l’écosystème, mais surtout des espèces d’oiseaux qui le fréquentent, en fuyant l’hiver en Europe et dans d’autres continents.
 
 
L’année dernière, plus de 3 millions d’oiseaux migrateurs ont été dénombrés dans le parc ornithologique de Djoudj, à l’issue d’une opération nationale de dénombrement des oiseaux d’eau migrateurs, qui viennent d’Europe et d’autres continents du monde, selon un document remis à la presse.
 
 
Ces opérations de comptage ont été menées par les services des parcs nationaux et du Djoudj, avec l’appui de Wetlands International et d’autres partenaires, souligne la même source.
 
 
Le repérage a permis de constater une ‘’bonne reproduction de ces oiseaux dans le parc, avec des résultats très encourageants enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre du projet national d’aménagement des plans d’eau du Djoudj’’, indique-t-on. 
 
 
Ces opérations ont été menées à l’occasion de la journée internationale de recensement des oiseaux d’eau hivernants, sous la houlette de Wetlands international. Pour l’occasion, des organisations non gouvernementales, associations, éco-gardes, ornithologues professionnels, amateurs et compteurs bénévoles se sont mobilisés.
 
 
Durant les opérations, ils ont sillonné le Gandiole, Djoudj, en passant par Gueumbeul et les dépressions du Ndiaël ou les spots ornithos du delta.
 
 
Cette tradition annuelle de comptage des oiseaux migratoires, a été initiée en partenariat avec les Pays-Bas en 1967, rappelle le document remis à la presse.
 
 
‘’Un jour, peut-être, on ne se contentera plus du slogan qui ne veut rien dire, +3e parc ornithologique mondial et 3 millions d’oiseaux, dont 2 millions d’hirondelles de rivage et 350 à 500 000 canards+, mais on parlera du delta sénégalais comme on le fait du Pantanal brésilien, de l’Okavango botswanais, du Danube et Las Marismas d’Europe’’, ajoute le texte.
 
 


BD/ASG/MD