Le CICAD abrite le forum Galien à partir de mardi
APS
MONDE-SOCIETE-INNOVATION

Le CICAD abrite le forum Galien à partir de mardi

Dakar, 26 nov (APS) - Le Forum Galien s’ouvre mardi à 9 h au Centre International de Conférences Abdou Diouf (CICAD) à Diamniadio, sous la présidence du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, annonce un communiqué reçu à l’APS.
 
L’édition 2018 du "Prix Galien international", associé à un Forum du même nom que le Sénégal va accueillir mardi et mercredi pour la première fois sur le continent africain, va consacrer le lancement d’un "Prix Galien Afrique", avait indiqué la ministre d’Etat auprès du président de la République Awa Marie Coll Seck, en charge de la coordination de l’organisation de cet évènement international.
 
Le "Prix Galien international", associé à un Forum scientifique du même nom, est une récompense internationale créée en 1970 en l’honneur de Claude Galien, considéré comme le père de la médecine moderne et qui a donné son nom au serment des pharmaciens.
 
Il est l’équivalent du Prix Nobel dans la recherche biopharmaceutique et "reconnaît les réalisations exceptionnelles qui contribuent à l’amélioration de la condition humaine grâce au développement de traitements innovants".
 
Des sommités de ce domaine et des philanthropes, partant de ce qu’il n’y a jamais eu de Prix Nobel de pharmacie, ont pensé créer un prix à l’instar du Nobel et dont l’Afrique n’a jusque-là jamais abrité l’organisation.
 
Partant de ce constat, Elie Wiesel, prix Nobel de la paix en 1986, avait émis avant sa mort l’idée d’organiser une édition du "Prix Galien en Afrique", trouvant injuste que cet évènement ne se soit jamais tenu sur le continent, avait expliqué la ministre d’Etat Awa Marie Coll Seck.
 
A sa mort, sa femme, de concert avec la Fondation Galien, a porté ce combat et pensé que le Sénégal, en raison de "l’exemple démocratique" qu’il représente, peut organiser cette manifestation.
 
Ces personnalités "ont tout de suite dit que si on doit faire quelque chose, c’est le Sénégal" qui doit le faire, a confié Awa Marie Coll Seck, selon qui le président Macky Sall a été approché dans cet esprit.
 
"C’est une fierté, moi je dis souvent, il faut qu’on soit toujours fier de notre pays. Le président de la République a accepté" et donné son accord pour la tenue de cette manifestation à Dakar, a-t-elle renseigné.
 
"Maintenant, quand vous donnez un prix, souvent on se dit : il y aura beaucoup de personnalités, de scientifiques, d’experts, pourquoi ne les inviter que pour assister au prix. C’est ainsi que le forum aussi est né. Donc en même temps, pendant un-deux jours, il y a un forum scientifique et le dernier jour au soir, il y a une grande soirée où on remettra le Prix", a indiqué la ministre d’Etat auprès du président de la République, professeur de médecine. 
 
"La remise du prix c’est vraiment la partie festivité, mais le reste, c’est tout à fait scientifique", avec d’abord un forum de femmes "sur les sciences, l’ingénierie, la technologie et les mathématiques", le 27 novembre, après l’ouverture officielle de la manifestation, a souligné Mme Seck. 
 
Il regroupera "des femmes qui sont connues ou qui ont fait quelque chose par rapport à ce domaine-là ou des hommes qui l’ont fait aussi mais qui veulent dire pourquoi la place des femmes est importante", a-t-elle précisé. 
 
"Il y aura aussi un forum de jeunes", a signalé Awa Marie Coll Seck, chaque pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) devant envoyer "dix étudiants parmi les meilleurs pour qu’ils puissent représenter leur pays à ce forum".
 
"Le prix qu’on va remettre le 28 au soir à la Présidence de la République, c’est le Prix international avec donc le jury international mais" à partir de là, "on va donner le relais à l’Afrique pour qu’il y ait un prix Gallien-Afrique (…)", a-t-elle révélé.
 
A l’en croire, les organisateurs du prix international sont prêts à appuyer pour éventuellement la pérennisation de cette initiative, de manière à ce que "chaque année ou tous les deux ans l’Afrique se réunisse pour faire un forum scientifique et dépister un grand chercheur africain qui aura fait une découverte, quelqu’un qui aura fait avancer soit la médecine soit la pharmacie" pour le primer.
 
"On va faire un forum qui sera très intéressant, c’est sûr, et comme c’est la première, on l’a limité quand-même", a poursuivi Awa Marie Coll Seck, assurant que dans "les années qui vont venir, cela va être un vrai forum africain avec tous les pays africains (…)".
 
Pour cette première, il sera organisé avec "la CEDEAO d’abord et on a invité des représentants des différentes sous-régions d’Afrique. Pour le Maghreb, c’est le Maroc, pour l’Afrique de l’Est, c’est le Rwanda, l’Afrique du Sud pour l’Afrique Australe et la République démocratique du Congo pour l’Afrique centrale", a fait savoir Awa Marie Coll Seck.
 
"On ne fera pas le même style qu’en Europe et en Asie" qui vont également organiser leur variante du Prix Galien, "d’ailleurs on a introduit la médecine traditionnelle qui n’est pas du tout un sujet qu’on aborde sur les autres continents", a indiqué Mme Seck.



BK/OID/ASB