Fatick sera
APS
SENEGAL-POLITIQUE-ELECTIONS

Fatick sera "la grande déception" de Macky Sall à la présidentielle de 2019 (opposant)

Fatick, 12 août (APS) Moussa Taye, conseiller politique et porte-parole du maire de Dakar Khalifa Sall, candidat déclaré à la présidentielle de 2019, a soutenu, dimanche, que "la grande déception de Macky Sall en 2019 viendra de Fatick où les populations lui ont définitivement tourné le dos".



"La grande déception de Macky Sall en 2019, sera Fatick (...) parce que les fatickois lui ont tourné le dos définitivement", a déclaré M.Taye qui échangeait avec les militants de Fatick sur la feuille de route et la candidature annoncée de Khalifa Sall à la prochaine élection présidentielle de 2019.



"Fatick a été paradoxalement délaissée en tant que région de l’actuel président de la République (...)", a-t-il dit, estimant que Fatick est "prenable" pour le candidat Khalifa Sall.



"C’est pour cela, a-t-il expliqué, que le candidat Khalifa Sall a, dans son programme politique, réservé une place de choix à Fatick" qui, a-t-il rappelé, a été un "bastion socialiste historique". 



Dans la perspective de la prochaine campagne électorale de la présidentielle de 2019, Moussa Taye a indiqué, que "les camarades socialistes proches de Khalifa Sall ont décidé de lancer leur campagne électorale à Fatick, dans la capitale du Sine, et nous fêterons à Fatick notre victoire, à l’issue du scrutin’’.



"Nous n’avons pas de crainte pour cela", a-t-il soutenu, ajoutant, qu’"aujourd’hui Khalifa Sall est le candidat socialiste, il est l’incarnation des valeurs socialistes, donc toutes nos bases affectives dans le Sine vont être derrière notre candidat". 



Interpellé sur le parrainage, il a assuré que "tous les militants et
sympathisants de Khalifa Sall vont le parrainer à Fatick, un bastion
socialiste historique, où nous comptons au minimum avoir 2000
signatures".

"Fatick est un grand enjeu pour nous et fera partie des sept régions que nous avons ciblées dans le cadre du parrainage", a-t-il insisté.

Khalifa Sall porte, selon lui, "un projet socialiste et démocratique qui s’adosse aux conclusions des assises nationales et reste ouvert à toutes les propositions des volontés citoyennes socialistes".



"(...) nous souhaitons que Khalifa Sall recouvre la liberté le 30 décembre prochain et sillonne avec nous le Sénégal, à défaut nous le ferons à sa place", a lancé son conseiller politique qui souligne que le maire de Dakar reste leur candidat et qu’ils n’ont pas de "plan B".



Le parti socialiste (PS) est depuis quelques mois divisé avec la création du Parti socialiste des valeurs dirigé par le maire de Dakar Khalifa Sall en opposition au PS d’Ousmane Tanor Dieng, qui soutient la candidature de Macky Sall à la prochaine présidentielle à travers la coalition Benno Bokk Yaakar (BBY).



S’excluant mutuellement, les deux ailes politiques socialistes se livrent à une rude bataille interne pour le contrôle de la direction du parti en perspective de l’élection présidentielle de 2019.



 

AB/PON