Les questions sociales au cœur de la campagne de la coalition ‘’Assemblée bi ñu bëgg’’
APS
SENEGAL-POLITIQUE

Les questions sociales au cœur de la campagne de la coalition ‘’Assemblée bi ñu bëgg’’

Dakar, 14 juil (APS) – Les thèmes de campagne développés par les candidats de la coalition ‘’Assemblée bi ñu bëgg’’ sont centrés sur les questions sociales et les ‘’besoins essentiels’’ des populations sénégalaises, a déclaré son leader national, Mohamed Sall Sao.
 
‘’Nos thèmes de campagne tournent autour des préoccupations des Sénégalais, des citoyens. Nous nous focalisons sur leurs besoins essentiels et la satisfaction de ceux-ci, dans la mesure où on s’est rendu compte que le régime en place a mis la priorité sur les infrastructures’’, a-t-il dit dans un entretien accordé vendredi à l’APS. 

‘’Les questions sociales constituent le parent pauvre dans le programme gouvernemental qu’est le PSE (Plan Sénégal émergent). La dimension sociale se limite essentiellement à la Couverture maladie universelle (CMU), aux bourses de sécurité familiale et, dans l’intervalle, le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), présenté comme un projet social alors que c’est un projet de correction de disparités régionales’’, a expliqué M. Sao.

Il a ajouté : ‘’Nous mettons l’accent là-dessus, et dans ce domaine-là, on insiste sur les carences dans les politiques de santé, éducatives et hydrauliques… Sur les carences des politiques en matière d’hygiène sociale et publique’’. 

Mohamed Sall Sao a dit que la coalition a ajouté à ces sujets deux thèmes nouveaux : la problématique des hydrocarbures, avec la découverte du pétrole et du gaz, ‘’quelque chose qui est d’actualité’’, et ‘’la nécessité de créer un agenda social partagé pour un nouvel homo senegalensis’’.

Pour sa première semaine de campagne, la coalition ‘’Assemblée bi ñu bëgg’’ se déploie dans les départements de Dakar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque. ‘’Dans le département de Dakar, nous avons effectué des visites de proximité et des caravanes, aux Parcelles Assainies, à Ouakam, Ngor, au Village artisanal de Soumbédioune, aux marchés Sandaga et Tilène. Nous avons un certain nombre de quartiers de Guédiawaye et de Pikine’’, a indiqué Mohamed Sall Sao.

Il avait à ses côtés Ramata Wade, Julien Sagna, Falilou Kane et Moctar Fall, tous investis sur la liste de la coalition.
 
A partir de samedi, ‘’nous envisageons de descendre en dehors de la région de Dakar. Nous allons faire un certain nombre de localités. Nous n’allons pas faire la totalité des 45 départements du Sénégal. Nous allons en faire une dizaine, voire une douzaine et quatre chefs-lieux de région’’, a-t-il annoncé.
 
La coalition ‘’Assemblée bi ñu bëgg’’ a été créée à la suite des démarches de deux partis politiques : le Mouvement pour le rassemblement démocratique et le progrès (MRDP) et l’Union pour la démocratie (UDP).
 
Elle a mise en place par des mouvements de la société civile : la Plateforme ‘’Avenir Sénégal bi ñu bëgg’’, le Mouvement citoyen pour le développement du Sénégal, le Mouvement national des artisans, le Regroupement des mouvements féminins.
 
Sur la constitution de cette coalition dont les candidats sont soutenus par deux partis, M. Sao a dit : ‘’Nous sommes en phase avec ces partis. Ils ne sont jamais allés manger à la soupe. Ce sont des partis qui portent le même combat, la même vision que les mouvements qu’ils ont identifiés pour les démarcher’’.

ADC/ESF