Présidentielle : Diop Decroix appelle à ’’un cadre consensuel
APS
SENEGAL-POLITIQUE

Présidentielle : Diop Decroix appelle à ’’un cadre consensuel" de l’opposition

Saint-Louis, 25 jan (APS) - Le député Mamadou Diop Decroix, un des responsables du Front national de résistance (FNR), a appelé vendredi à Saint-Louis l’opposition sénégalaise à mettre en place ’’un cadre consensuel’’ pour amener le président sortant à "asseoir une concertation" visant une bonne organisation de la présidentielle du 24 février prochain.

Les partis regroupés au sein du FNR et du C25, collectif regroupant des formations de l’opposition dont les parrainages pour la présidentielle ont été invalidés "doivent faire corps afin de réussir le combat’’ portant sur une bonne organisation de la prochaine présidentielle, a-t-il déclaré.
 
Selon Mamadou Diop Decroix, il s’agit d’amener le président Macky Sall, candidat à un second mandat, à mettre en place "un cadre consensuel, pour l’audit du fichier électoral, une carte électorale connue et disponible pour tous les acteurs, avant une quelconque organisation des élections’’.
 
M. Diop s’exprimait à l’issue d’une marche organisée par le C25 et le Front national de résistance (FNR), à travers les artères de la ville de Saint-Louis.
 
Les prochaines élections "doivent être sincères et transparentes", a-t-il dit, déplorant "la violence pour mater l’opposition", selon lui "patriotique, responsable qui défend les valeurs et la prise en charge des préoccupations des populations, pour leur santé, leur éducation et de meilleures conditions de vie".
 
Aussi a-t-il invité le chef de l’Etat sortant "à asseoir une concertation autour de toutes" les questions "liées à la bonne organisation de ces élections présidentielles".
 
"Au préalable, l’opposition exige un fichier électoral fiable, une carte électorale bien claire et la participation des candidats recalés par le parrainage et le Conseil constitutionnel", a-t-il souligné, en présence des leaders des principales formations de l’opposition.
 
Ces différents leaders de Rewmi, de PASTEF (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité) et du Parti démocratique sénégalais (PDS) ont tour à tour lancé un appel "pour une mobilisation de tout le peuple, afin que les règles du jeu électoral soient respectées".

BD/BK/ASG