Rufisque : Sonko s’attaque à la pollution et au problème foncier
APS
SENEGAL-CAMPAGNE-PRESIDENTIELLE

Rufisque : Sonko s’attaque à la pollution et au problème foncier

Rufisque, 10 fev (APS) – Le candidat de la coalition ’’Sonko président’’ s’est attaqué samedi soir aux problémes de la pollution et du foncier dans le département de Rufisque.
 
Premier candidat à sillonner quelques communes du département, notamment la zone des Niayes, en passant par Bambilor, Niague, Sébikotane entre autres, vendredi, Sonko est finalement arrivé samedi au Jardin public de la ville face à la mairie de ville un peu avant minuit pour une déclaration avant de continuer sur Mbour.
 
’’Nous connaissons le problème de Rufisque. C’est une ville qui a trois formes de pollution : la cimenterie, la centrale à charbon et l’usine de plomb à Sébikotane’’, a-t –il dit devant des militants et sympathisants qui ont tenu à attendre leur candidat malgré l’heure tardive.
 
Le dernier facteur de pollution a trait aux eaux usées à cause d’un système d’assainissement inefficace, a t-il dénoncé.
 
Pour ces différentes pollutions le candidat assure avoir ‘’des propositions’’ et promet de les donner à son retour dans la vieille ville avant la fin de la campagne.
 
Il a évoqué également le problème de l’avancée de la mer et de l’érosion côtière à Sendou, Bargny et au centre- ville de Rufisque, notant que ’’la mer risque d’arriver sur la route nationale d’ici une cinquantaine d’années’’.
 
Devant des militants acquis à sa cause, Ousmane Sonko très en verve a salué la mobilisation des rufisquois, la plupart des jeunes en tee-shirt et casquettes aux couleurs vert-rouge de la coalition malgré la fraicheur à cette heure avancée de la nuit
 
Pour le candidat de ’’Sonko président’’, le foncier est aussi ’’un grand problème dans la zone des Niayes avec les autorités qui, sous le prétexte de construire des villes nouvelles, ont dépossédé les populations de leurs terres avec le projet du Train express régional (TER) et d’autres programmes’’.
 
’’Si on accède au pouvoir, on va imposer un moratoire foncier partout au Sénégal en arrêtant toute attribution de terre pour une période de 5 à 6 mois et redonner aux propriétaires leurs biens’’, a-t –il promis.
 
’’Tous ceux qui sont fautifs ou qui ont fraudé sur le foncier vont aussi rendre compte de leurs actes’’, a-t-il déclaré.
 
La promiscuité, avec la naissance de nouveaux quartiers, le chômage des jeunes dans ’’un département qui a perdu sa vocation industrielle’’, ont été évoqués par Ousmane Sonko.
 
 
 

ADL/OID