Tambacounda : des enfants auditionnent des candidats à la députation
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE-ENFANCE

Tambacounda : des enfants auditionnent des candidats à la députation

Tambacounda, 17 juil (APS) - Des enfants ont auditionné, dimanche, des candidats investis sur les listes Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) et Yeesal dans la commune de Tambacounda (est), au sujet de divers dossiers qu’ils espèrent les voir prendre en compte une fois à l’Assemblée nationale.
 
Ces enfants avaient auditionné deux investis de Koumpentoum (Sidy Traoré) et Koussanar (Lala Sangharé), respectivement mardi et mercredi, sous la supervision de la Coalition nationale des associations et ONG en faveur de l’enfant (CONAFE).
 
 Ils ont ensuite reçu dimanche Yaye Awa Diagne, députée de la législature sortante pour le compte de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir), et Fatou Diallo, 4-ème sur la liste nationale de Yeesal. Cette dernière séance a eu lieu au siège de la CONAFE aux HLM.
 
Les enfants ont demandé aux candidates à la députation ce qu’elles comptaient faire pour lutter contre des phénomènes tels que l’excision, les mariages des enfants, l’abandon scolaire, notamment des jeunes filles. 
 
Le retrait des enfants de la rue, l’adoption du Code de l’enfant de manière générale, étaient aussi au menu de ces interpellations. 
 
Yaye Awa Diagne a expliqué que beaucoup de projets de loi étaient en instance d’examen, parce que nécessitant un accompagnement financier sans compter d’autres détails. Elle s’est engagée, une fois réélue, à s’activer pour l’adoption du Code de l’enfant.
 
Elle a fait remarquer que ces problèmes évoqués par les enfants – notamment l’excision et le mariage des enfants -, concernaient plus spécifiquement les régions du sud-est, avant d’ajouter que le traitement de ces dossiers ne devrait pas poser beaucoup de problèmes, le titulaire du ministère de la Justice, duquel ils relèvent, étant un ressortissant de Tambacounda.
 
Elle a promis de plaider, le cas échéant, auprès de ses homologues députés, la cause de l’adoption du projet de loi sur le Code de l’enfant et d’autres textes de loi similaires, dont certains concernent les ministères en charge de la Santé et de l’Enfant.
 
 

ADI/BK