Thiès se dote d’un budget de près de 2 milliards CFA
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-FINANCES

Thiès se dote d’un budget de près de 2 milliards CFA

Thiès, 4 déc (APS) - Le budget de la ville de Thiès pour l’exercice 2020, voté mardi à l’unanimité moins une voix, s’élève à près de 2 milliards de francs CFA, a constaté l’APS.

Arrêté à 1,990 milliard, le budget a été voté à 51 voix pour et une contre, sur 52 votants, dont sept par procuration.
 
Le maire Talla Sylla a salué la mobilisation des conseillers de la ville de Thiès, avec un niveau de présence et d’implication qui n’a selon lui jamais été atteint depuis la séance d’installation du conseil le 24 juillet 2014.
 
Il note qu’un travail a été abattu pour créer ce climat d’apaisement, qui a favorisé des "débats sérieux et profonds orientés vers la prise en charge des préoccupations des Thiéssois". 
 
Les maires des Thiès nord Mamadou Lamine Diallo et de Thiès est Pape Bassirou Diop étaient présents.
 
Ils avaient boycotté ces deux dernières années le vote du budget de la ville de Thiès.
 
"Thiès en tant que ville carrefour, mérite d’avoir les moyens de sa politique pour être à la hauteur des attentes non seulement des populations thiéssoises mais également des autorités étatiques et des ambitions que le Sénégal nourrit dans cette zone", a commenté son maire Talla Sylla.
 
Pour lui, la présence de l’aéroport Blaise Diagne de Diass et de deux autoroutes autour de Thiès, commandent que soient prises dans la cité du rail, les "dispositions idoines" pour permettre au Sénégal de "faire des pas" dans la mise en œuvre du PSE, le Plan Sénégal émergent.
 
Il annonce la reprise des "séances de mutualisation" entre les maires des trois communes de Thiès. "La ville ne peut poser aucun acte en dehors des communes", d’où l’importance de s’inscrire dans une "logique de dépassement", a-t-il dit.
 
"La ville, en mobilisant l’ensemble de ses ressources, peut aller largement au-delà de 4 milliards de budget", a affirmé l’édile de Thiès, selon qui la dynamique d’apaisement de l’espace politique permettra aux différents acteurs de se concerter pour trouver les voies et moyens de booster les recettes.
 
Selon M. Sylla, l’Etat a déjà fait des "pas énormes" dans le financement du plan de développement de la ville, évalué à 78,725 milliards de francs CFA. 
 
A lui seul, Promovilles en est à 8 milliards. Les travaux de ce programme de modernisation des villes sénégalaises, jusque-là suspendus, reprendront prochainement, selon l’édile de Thiès. 
 
S’y ajoutent les lampadaires solaires dont les 3.000, une fois au complet, coûteront quelque 3 milliards de francs CFA.
 
Le Projet d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (PACASEN) a de son côté déjà mobilisé 1,3 milliard sur 3 ans pour la ville Thiès, a poursuivi le maire, élu en 2014.
 
Avec le soutien de l’Etat, des efforts énormes pourront être faits dans la mise en œuvre du plan de développement de la ville, a-t-il souligné.
 
Les partenaires étrangers de la ville de Thiès et le partenariat public privé pourront gérer d’autres aspects du plan de développement de la ville, ajoute-t-il. 

Talla Sylla se dit convaincu qu’avec le budget programme, le plan de développement de la ville de Thiès sera pris en charge.
 
 
 

ADI/BK