Un expert liste les
APS
SENEGAL-DECENTRALISATION

Un expert liste les "entraves" à une véritable terrotorialisation des politiques publiques

Louga, 15 mars (PS) - L’expert en Décentralisation, le professeur Sambou Ndiaye a relevé, jeudi à Louga, beaucoup d’écueils qui risquent, selon lui, "d’entraver le projet de territorialisation des politiques publiques" à travers le Plan Sénégal émergent (PSE) et l’Acte 3 de la décentralisation.


"Avec le PSE et l’Acte 3 de la Décentralisation, l’Etat sénégalais est à un moment extrêmement important mais il est temps de faire un choix sur une approche sectorielle ou à partir des territoires", a dit M. Ndiaye.

Le professeur Sambou Ndiaye s’entretenait avec des journalistes en marge d’un atelier de partage de la Stratégie nationale de développement économique des territoires (SNDET).

Selon lui, "le choix doit être fait pour une approche à partir des territoires avec la délégation des pouvoirs économiques sans lesquels aucun développement ne peut être envisagé".

Signalant que "l’émergence ne peut se concevoir qu’avec des territoires émergents", l’expert en décentralisation a invité l’État à renforcer les collectivités locales en leur cédant une "bonne part des taxes" prélevées sur leurs territoires.

Au cours de cet atelier initié par l’Agence régionale de développement (ARD) de Louga, le professeur Sambou Ndiaye a également déploré "la faible implication du secteur privé local qui n’entretient pas de relations avec les chambres économiques".

Le professeur à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis énumère aussi dans sa liste d’écueils, "le manque d’implication des partenaires internationaux dans le développement local préféré aux profits glanés à partir des terres cédées par les collectivités locales".

L’universitaire a estimé que la région de Louga qui a développé plusieurs initiatives de développement local comme l’Observatoire du développement local et la Maison du développement local "devrait être un laboratoire" dans ce domaine.

En outre Sambou Ndiaye a invité l’Etat à revoir les textes juridiques le liant aux collectivités pour un succès de ces politiques de décentralisation.

Le premier vice-président du Conseil départemental de Louga, Badara Samb a lui soutenu que "les collectivités locales, émanation directe des populations, ont un rôle pivot de portage et de pilotage stratégique à faire valoir à ce niveau".

Et M. Samb d’ajouter que "le développement économique local est une stratégie de développement orientée vers l’action qui valorise les potentiels locaux, mise sur les acteurs locaux, sur la dynamique qui les anime".

AMD/PON