Abdou Latif Coulibaly salue la bonne gestion des Archives nationales
APS
SENEGAL-SOCIETE

Abdou Latif Coulibaly salue la bonne gestion des Archives nationales

Dakar, 09 juin (APS) - Le secrétaire général du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, a salué, vendredi à Dakar, le travail "remarquable" accompli par la Direction des archives du Sénégal (DAS), pour sauvegarder et sécuriser les archives nationales.
 
"Nous disposons d’un trésor extrêmement important : les Archives nationales. Et je féliciterai les professionnels qui ont transféré, avec beaucoup de prouesse technique, toutes les archives qui étaient au Building administratif pour les loger ailleurs", a-t-il dit.
 
Il s’exprimait lors de la célébration de la Journée internationale des archives axée sur le thème : "L’histoire des élections au Sénégal à travers les archives".
 
"On les félicite pour ce travail remarquable, mais surtout pour avoir sauvegardé et sécurisé toutes les archives du Sénégal", a-t-il poursuivi, soulignant que "les archives représentent quelque chose d’extraordinaire". 
 
M. Coulibaly a également rappelé que le Sénégal "est dépositaire des archives coloniales pour l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest", lesquelles, dit-il, sont dans d’"excellentes conditions de sauvegarde". 
 
Il a assuré que "deux projets majeurs sont en voie de réalisation : il s’agit de l’édification d’une maison dédiée aux archives nationales et d’un processus de numérisation des Archives du Sénégal". 
 
De son côté, la directrice des archives du Sénégal, Fatoumata Cissé Diarra, soutient que même si la numération des Archives nationales est toujours à l’état de projet, des actions concrètes sont menées pour le financement de celui-ci.
 
"Pour la première fois de l’histoire des archives nationales, on en est à ce stade et [on est train de chercher le financement]. Des partenaires étrangers ont séjourné au Sénégal, c’est en bonne voie", a-t-elle rassuré.

Revenant sur le thème de cette célébration, Mme Diarra souligne qu’il est "d’actualité", puisque le Sénégal va vers des élections législatives dans quelques semaines.
 
"Le Sénégal a un passé électoral très ancien, qu’il a hérité de la période coloniale, et ces actions sont conservées aux archives nationales. Et on s’est dit que pour ces élections de 2017, on pouvait faire recours au passé pour donner à la jeune génération, un regard rétrospectif sur l’histoire électorale et politique du pays", a-t-elle soutenu.

SK/ASG/ASB