Augustin Tine souhaite que le CHEDS devienne
APS
SENEGAL-AFRIQUE-SECURITE-FORMATION

Augustin Tine souhaite que le CHEDS devienne "une référence" continentale

Dakar, 27 déc (APS) - Le ministre des Forces armées Augustin Tine a invité jeudi le Centre des hautes études de défense et de sécurité (CHEDS) de Dakar à poursuivre ses efforts visant à hisser "au rang d’excellence et de référence sur le continent", son diplôme de master "défense, sécurité et paix".

M. Tine, présidant la cérémonie marquant le démarrage officiel de la session 2018-2019 de ce master, a engagé "tous, organisateurs, enseignants, auditeurs et partenaires, à poursuivre les efforts pour que cette formation soit hissée, chaque jour davantage, au rang d’excellence et de référence sur le continent".
 
"Il s’agit en effet, de former suffisamment de cadres civils et des Forces de défense et de sécurité, disposant des compétences nécessaires pour la conception et la construction toujours plus achevées d’une vision intégrée de la sécurité nationale, au service du développement et de la paix", a-t-il dit.
 
"La situation sécuritaire actuelle de l’Afrique est caractérisée par le développement et la consolidation d’une forme de conflictualité violente et complexe. Cette situation fait de la sécurité une préoccupation majeure des autorités publiques et des populations dans les différents Etats", a relevé le ministre des Forces armées dans un discours dont copie a été transmise à l’APS.
 
Selon Augustin Tine, "les périls auxquels nous faisons face aujourd’hui sont complexes et difficiles à prévenir et à combattre". Il a cité des conflits armés internes, des crises humanitaires ou environnementales, la criminalité organisée, l’extrémisme violent sans compter les risques d’implosion sociale ou communautaire. 
 
"Les réponses à leur apporter dépassent le seul cadre des actions militaires et requièrent des ressources humaines préparées à relever les nouveaux défis multiformes et multidimensionnels", a indiqué M. Tine.
 
Selon lui, le CHDES "contribue à cela, en assurant la formation de cadres civils et militaires, par le renforcement des connaissances et l’appropriation des clés de compréhension de l’environnement géostratégique ainsi que des enjeux majeurs de défense et de sécurité".
 
Il a émis le souhait de voir le partenariat entre la Faculté des Sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta DIOP et le CHEDS ouvrir "la voie à d’autres initiatives pouvant apporter la même contribution positive à la défense et à la sécurité de nos pays et de l’Afrique".

BK/ASG