Ban Ki-Moon déterminé à oeuvrer pour la protection de l’environnement
APS
MONDE-PAIX-SOCIETE

Ban Ki-Moon déterminé à oeuvrer pour la protection de l’environnement

De l’envoyé spécial de l’APS : Pape Ousmane Ngom

Séoul (Corée), 6 fév (APS) – Ban Ki-Moon, l’ancien secrétaire de l’Organisation des Nations unies (ONU), lauréat du Prix spécial centenaire du fondateur de la Fédération internationale pour la paix universelle (FPU), a réaffirmé mercredi, sa volonté de poursuivre le combat pour la cause du climat, du développement durable et du genre.
 
"J’ai toujours fait du changement climatique, de l’atteinte des objectifs du développement durable et de la promotion du genre mes priorités lorsque j’étais secrétaire général de l’ONU et je poursuivrai cet idéal jusqu’à ma mort", a souligné Ban Ki-Moon en recevant son prix en marge du Sommet mondial sur la paix axée sur le thème : "Interdépendance, prospérité partagée et valeurs universelles".
 
"Cette conviction m’a amené à mettre sur pied il y a deux ans le Centre Ban Ki-Moon pour la promotion de la citoyenneté mondiale pour mieux préparer la jeune génération à un avenir meilleur’’, a dit celui qui a dirigé l’ONU de 2007 à 2016.
 
"Les jeunes, maillon essentiel pour la résolution des problèmes actuels du monde, sont appelés à développer la citoyenneté globale, le partenariat global" a fait remarquer Ban Ki-Moon qui appelle à stopper la propagation du nationalisme, de l’isolationnisme, les menaces sur les droits de l’homme.
 
Ce prix spécial centenaire du Révérend Sun Myung Moon (1920-2012) vient, selon Ban Ki-Moon, "honorer les idéaux d’une personne qui a toujours cru à la paix, à la protection de l’environnement et à la promotion du genre".
 
Pour sa part, le refugié palestinien et ancien président de l’église luthérienne, Munib Younan a dit recevoir avec "honneur" le prix Sunhak 2020 pour la paix parce que "la paix repose sur le respect de la dignité de l’autre et que sans paix il ne peut y avoir de justice, encore moins de pardon ou de réconciliation".
 
"Les religieux doivent être la conscience du monde" a clamé le colauréat du prix Sunhak 2020 pour la paix avec le président sénégalais Macky Sall dont la récompense a été remise au ministre Amadou Ba, en charge des Affaires étrangères. 
 
Le chef de l’Etat a d’ailleurs offert l’enveloppe de 300 millions CFA qui accompagne ce prix au Fonds pour la paix de l’Union africaine.
 
Le Sommet mondial pour la paix s’est poursuivi ce jeudi au village natal (Cheongpyeong) du Révérend Moon où a été célébré avec faste, dans un stadium archi-comble le centenaire de la naissance du fondateur de la FPU et des 60 ans de mariage du coupe Moon.

PON/ASB