Des experts se penchent sur la convention générale de la sécurité sociale dans l’espace CEDEAO
APS
SENEGAL-SOCIETE-TRAVAIL

Des experts se penchent sur la convention générale de la sécurité sociale dans l’espace CEDEAO

Dakar, 20 nov (APS) - Une réunion d’experts de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est tenue mardi à Dakar, en vue de mettre en place un plan d’actions pour l’application de la convention générale de la sécurité sociale dans l’espace communautaire, perspective qui devrait "faciliter la circulation des travailleurs migrants" au sein des pays concernés.

La réunion de ce comité d’experts, qui se tient pour la première fois, va déboucher sur un plan d’actions devant permettre de "promouvoir l’application de la convention générale de la sécurité sociale dans l’espace communautaire afin de faciliter la circulation des travailleurs migrants au sein’’ des différents pays de la CEDEAO.
 
Les pays de l’espace CEDEAO vont apporter leur appui à ce comité d’experts, a assuré le ministre sénégalais du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Samba Sy.
 
Cette rencontre constitue selon lui une occasion pour les experts de discuter "des modalités d’opérationnalisation de la couverture sociale des travailleurs migrants et des membres de leurs familles dans notre espace communautaire".
 
Selon M. Sy, "la convention repose sur le principe de l’égalité de traitement entre les travailleurs migrants et les citoyens des pays d’accueil". 
 
"Elle garantit la portabilité des droits des travailleurs migrants, l’accumulation des droits par le cumul de la période d’emploi ou de contribution si nécessaire et l’exportation des services à l’étranger", a-t-il ajouté.
 
Il revient selon lui "à nos Etats d’accompagner les migrants dans leurs parcours du départ jusqu’au retour-réinsertion en mettant en place des politiques, des programmes et des partenariats permettant de faire respecter leurs droits et de les encadrer durant leur cursus migratoire afin de maximiser leurs contributions à l’émergence économique de nos pays".
 
"La convention constitue une bonne pratique en matière d’extension de la sécurité sociale aux travailleurs migrants. Elle s’applique à huit des neuf branches de la sécurité sociale et couvre l’ensemble des travailleurs migrants employés dans le secteur formel des Etats membres de la CEDEAO, leurs familles et leurs survivants pendant leur séjour dans un Etat membre", a-t-il expliqué.
 
Pour le représentant de la CEDEAO à cette rencontre, Georges Alves d’Almeida, par ailleurs chef de la division des Affaires sociales de l’organisation communautaire,"il y a déjà un cadre juridique clair avec le protocole de la CEDEAO et le droit de résidence".
 
Cette première réunion qui regroupe les cadres des Caisses nationales de sécurité sociale et des personnels des ministères du Travail des pays membres de la CEDEAO, est organisée en partenariat avec l’Union européenne (UE).
 
Elle s’inscrit dans le cadre du projet intitulé ’’Etendre l’accès à la sécurité sociale et la portabilité aux travailleurs migrants et à leurs familles en Afrique" et se tient de concert avec le Bureau international du Travail (BIT).
 
Selon un document remis à des journalistes, des études menées dans
La région "révèlent d’importantes lacunes en matière de connaissance, de sensibilisation et de mise en œuvre de la convention et des difficultés à étendre la protection sociale aux travailleurs migrants et à leurs familles".
 
La conférence des chefs d’Etat et de gouvernements de la CEDEAO avait adopté dés 2013, une convention générale sur la sécurité sociale dans le but d’assurer aux travailleurs migrants, une meilleure portabilité de leurs droits en matière de protection sociale.
 
SKS/BK