Diamal : Le nouveau khalife veut perpétuer l’œuvre de son défunt frère
APS
SENEGAL-RELIGION-NECROLOGIE

Diamal : Le nouveau khalife veut perpétuer l’œuvre de son défunt frère

Diamal (Mbirekelane), 13 fév (APS) - El Hadj Modou Mame Cissé, le nouveau khalife de Diamal (Kaffrine, centre), a déclaré jeudi, dans un entretien avec l’APS, être déterminé à perpétuer l’œuvre de son défunt frère El Hadj Mame Abdou Cissé, décédé mercredi à l’âge de 76 ans.
 
"Mon frère incarnait le respect, la moralité et la valeur. Il a toujours été serviable vis à vis de ses frères et de ses parents. Il a obtenu l’agrément de sa famille. Je vais continuer à suivre ses pas. Et, je m’évertuerai à perpétuer ses œuvres", a-t-il dit.
 
El Hadj Mame Abdou Cissé, le khalife de Diamal a été inhumé jeudi, vers 14 heures, dans ce village situé dans la région de Kaffrine, en présence d’une foule nombreuse.
 
Il repose désormais au cimetière de Diamal, où a été enterré son père, après la prière mortuaire qui s’est déroulée dans la mosquée du même village, sous la direction de son frère Serigne Modou Cissé.
 
Son inhumation a eu lieu en présence de chefs religieux de la région de Kaffrine et de délégations venues de Touba (centre) et de Tivaouane (ouest), sous la direction de Serigne Bassirou Mbacké Nawel et de Serigne Mansour Sy.
 
"Eladji Mame Abdou Cissé a accompli sa mission. Nous prions pour lui afin que Dieu puisse l’accueillir au paradis", a ajouté Eladji Modou Mame Cissé, avant de prier pour toute la "Oumma" islamique.
 
Sixième khalife de Diamal, Eladji Modou Mame Cissé est désormais le deuxième petit-fils d’El Hadji Abdoulaye Cissé dit Borom Diamal à avoir accédé au khalifat. Son père, Aladji Babou Mariétou, fut le premier khalife de Diamal.
 
" (...) Je suis seulement revenu à Diamal en 1980. C’est à Saint-Louis, Diourbel, Koki, Darou Salam et Ndiombar où j’ai suivi mes études en sciences islamiques", a encore fait savoir le désormais Khalife de Diamal. 
 
"El Hadj Mame Abdou Cissé fut un grand érudit. Il était humble. C’était donc un homme multidimensionnel. Nous souhaitons suivre ses pas et œuvrer pour la communauté et pour les musulmans du monde entier", a-t-il poursuivi, soulignant avoir vécu 40 ans avec le défunt Khalife.
 
Cinquième khalife de Diamal, El Hadj Abdou Cissé est le premier petit-fils d’El Hadji Abdoulaye Cissé dit Borom Diamal à avoir accédé au khalifat. Son père, Aladji Babou Mariétou, fut le premier khalife de Diamal.
 
L’école de Diamal a été créée en 1910 et toutes les matières des sciences islamiques du Fiqh (droit islamique) y sont enseignées, de la grammaire à l’astronomie, en passant par la littérature, selon Dr Djim Ousmane Dramé, chercheur au département islamologie de l’Institut Fondamental d’Afrique noire (IFAN) de l’université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar.
 
Le fondateur de l’école de Diamal, El Hadji Abdoulaye Cissé dit Borom Diamal, né vers 1840 à Wanar, dans la région de Kaolack, était un érudit de l’Islam, dont l’apprentissage lui a valu un séjour en Mauritanie entre 1876 et 1883.
 
"Il est né dans une famille où tout le monde maîtrisait le Coran. Son village natal, Wanar, abrite l’une des plus anciennes mosquées du Sénégal", souligne Djim Ousmane Dramé, dans un entretien accordé à l’APS.
 
El Hadj Modou Mame Cissé, le nouveau Khalife de Diamal est né en 1952, il remplace son frère aîné a la tête de la communauté.


MNF/MD/OID/ASB