Examens et concours : Macky Sall insiste sur la mobilisation des ressources financières logistiques et sanitaires
APS
SENEGAL-EDUCATION

Examens et concours : Macky Sall insiste sur la mobilisation des ressources financières logistiques et sanitaires

Dakar, 8 juil (APS) - Le président de la République a évoqué mercredi "l’impératif de mobiliser les ressources financières, les moyens logistiques et sécuritaires requis’’ pour la tenue des examens et concours, ‘’dans les meilleures conditions’’ et partout dans le territoire national, a-t-on appris de source officielle.
 
Selon le communiqué du conseil des ministres tenu le même jour, Macky Sall a demandé aux ministres chargés de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, des Finances et du Budget ‘’de veiller, dès à présent, au déroulement, dans les meilleures conditions, sur toute l’étendue du territoire national, des examens et concours fixés selon le calendrier scolaire validé’’.
 
‘’Il a par ailleurs [parlé de] l’impératif de mobiliser les ressources financières, les moyens logistiques et sécuritaires requis à cet effet’’, ajoute le communiqué. 
 
Le chef de l’Etat a, selon la même source, ‘’salué l’engagement patriotique de la communauté éducative qui a permis la réouverture satisfaisante des établissements scolaires et la reprise normale des enseignements [pour les] classes d’examen’’.
 
Les enseignements scolaires, professionnels et universitaires, suspendus depuis le 16 mars en raison de la pandémie de coronavirus, ont repris le 25 juin dernier pour les classes d’examen.
 
Le gouvernement, en perspective de cette reprise, avait adopté un nouveau calendrier des examens de l’enseignement général et de la formation professionnelle et technique.
 
Il prévoit ainsi d’organiser les examens du certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) et du baccalauréat, le 20 août, et celui du brevet de fin d’études moyennes (BFEM) à partir du 14 septembre.
 
Les sessions de remplacement du CFEE et du BFEM, prévues pour les candidats n’ayant pas pu se présenter lors de la première session, auront lieu à partir du 15 octobre, selon le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla.
 
L’examen du baccalauréat général va démarrer par l’épreuve anticipée de philosophie, le 20 août, et se poursuivra le 2 septembre. 
 
En ce qui concerne le baccalauréat technique, les candidats vont plancher sur les épreuves à partir du 31 août.
 
La session de remplacement du baccalauréat va démarrer le 12 octobre.
 
Les examens professionnels du CAP, du BEP et du BTS auront lieu du 3 août au 30 septembre, selon Mamadou Talla, la prochaine année scolaire (2020-2021) devant démarrer ‘’dans la première semaine du mois de novembre’’. 
 
Des ‘’séances de consolidation’’ auront lieu durant les premières semaines, a indiqué M. Talla.
 
Pour les classes intermédiaires, celles n’étant pas concernées par les examens, des comités pédagogiques seront créés pour définir les critères d’admission des élèves en classe supérieure, selon le ministre de l’Education nationale.


BK/ESF