Homosexualité : Macky Sall réaffirme sa position
APS
SENEGAL-CANADA-SOCIETE

Homosexualité : Macky Sall réaffirme sa position

Dakar, 12 fév (APS) - Le chef de l’Etat, Macky Sall, a réaffirmé mercredi devant le Premier ministre canadien Justin Trudeau l’option du Sénégal de ne pas légaliser l’homosexualité.
 
"Mais on ne peut pas non plus demander au Sénégal de dire demain on légalise l’homosexualité, et demain c’est la gay pride. Ça, ce n’est pas possible", a tranché le président Sall, lors d’un point de presse conjoint avec le dirigeant canadien, arrivé à Dakar mardi pour une visite officielle de trois jours au Sénégal
 
Justin Trudeau confie qu’en défenseur des droits humains, il a évoqué la question de l’homosexualité lors de son entretien avec le président sénégalais. Il a indiqué que le président Sall connaît très bien ses positions sur le sujet.
 
"Je crois que Justin l’a bien dit, et en effet, nous en avons parlé. Evidemment, je respecte son choix d’être défenseur des droits, je n’en suis pas moins un. Seulement, les lois de notre pays obéissent à des normes qui sont le condensé de nos valeurs de culture et de civilisation. En fait, ces lois sont le reflet de cette vision, de notre manière de vivre et d’être. Cela n’a rien à voir avec l’homophobie", a estimé Macky Sall.
 
Selon lui, le Sénégal est certes un pays de droit, un pays qui respecte les droits de l’homme, mais ses lois "interdisent" certaines pratiques comme "l’exhibition, les relations contre-nature". "C’est cela qui est mis en œuvre, mais ceux qui ont une orientation sexuelle selon leur choix ne font pas l’objet d’exclusion", a ajouté Macky Sall.
 
Le président Macky Sall avait déjà fait part de sa position sur la question lors de la visite du président Barack Obama au Sénégal, en 2013. 
 
"Le Sénégal est un pays tolérant qui ne fait pas de discrimination en termes de traitement sur les droits (…). Mais on n’est pas prêt à dépénaliser l’homosexualité. C’est l’option du Sénégal pour le moment. Cela ne veut pas dire que nous sommes homophobes. Mais il faut que la société absorbe, prenne le temps de traiter ces questions sans qu’il y ait pression", avait-il déclaré.
 
L’entretien entre le président Sall et son hôte a été élargi aux délégations des deux pays. 
 
Justin Trudeau, qui effectue une visite officielle de trois jours au Sénégal, est arrivé à Dakar mardi. Il a été accueilli à l’aéroport Blaise Diagne par le ministre d’État, secrétaire général de la présidence de la République, Mahammed Boune Abdallah Dionne.
 
Le séjour de M. Trudeau vise à "consolider les relations de coopération multiformes" entre Dakar et Ottawa.
 
Cette visite d’une durée de trois jours intervient dans un "contexte particulier", 2020 étant déclarée "année du Canada au Sénégal", selon le Bureau d’information gouvernementale (BIG, officiel).


BHC/ASG/ASB