Me Malick Sall rappelle l’apport des personnes d’ascendance africaine à l’humanité
APS
MONDE-SOCIETE-COMMEMORATION

Me Malick Sall rappelle l’apport des personnes d’ascendance africaine à l’humanité

Dakar, 23 oct (APS) - Le ministre de la Justice Malick Sall a souligné mercredi à Dakar la contribution des personnes d’ascendance africaine dans le développement des sociétés humaines, un apport qui n’est toutefois reconnu que ’’dans une faible mesure’’, a-t-il déploré.

Les personnes d’ascendance africaine "ont contribué au développement des sociétés et des nations tout au long de l’histoire", mais leur patrimoine et leur culture "ne sont reconnues et appréciés que dans une faible mesure", a-t-il déclaré à l’ouverture d’une réunion régionale consacrée à la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine.
 
Aussi, la décennie des personnes d’ascendance africaine constitue-t-elle "une occasion de réparer ce préjudice’’, a indiqué le garde des Sceaux.
 
’’J’ai eu à voir aujourd’hui une jeunesse qui manifestement a décidé de prendre son avenir en main, une jeunesse engagée et consciente’’, a déclaré Me Malick Sall, en parlant des participants à cette rencontre de deux jours, organisée par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme, en coopération avec la Commission de l’Union africaine (UA).
 
La rencontre de Dakar fait suite à deux réunions tenues à Brasilia pour la région Amérique Latine et Caraïbes, en 2015, et à Genève, pour la région Europe, Asie centrale et Amérique du Nord, en 2017.
 
Le ministre de la Justice a rappelé l’apport de l’ONU "dans le sens de l’instauration d’une société égalitaire à travers la mise en place de mécanismes d’adoption des instruments juridiques et d’organisation d’activités dédiées à la lutte contre toute forme de discrimination raciale, de xénophobie (…)".
 
’’Le Sénégal ne peut dès lors qu’apprécier l’engagement de la communauté internationale à rétablir le droit des personnes d’ascendance africaine’’, a-t-il déclaré.
 
Sans compter que le gouvernement sénégalais ’’ne ménagera aucun effort pour prendre toutes les mesures appropriées afin que tous les objectifs" de la réunion régionale sur la décennie des personnes d’ascendance africaine soient atteints, a assuré Malick Sall.
 
Axée sur le thème ’’Reconnaissance, justice et développement", cette rencontre vise le respect de la Charte des droits de l’Homme, à travers, ’’une égalité de tous devant la loi et le droit sans distinction à une égale protection de la loi’’.
 
Elle porte aussi sur le "renforcement des mesures et activités de coopération régionale et internationale", en vue de "promouvoir une meilleure connaissance et un plus grand respect de la diversité" du patrimoine des personnes d’ascendance africaine.
 
Les organisateurs espèrent par ailleurs arriver à ’’adopter et renforcer les cadres juridiques nationaux, régionaux et internationaux’’ relatifs à cette problématique.
 
La Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine, créée par une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies, a débuté le premier janvier 2015 et se prolongera jusqu’au 31 décembre 2024.
 
 

NON/BK/OID