Kaolack : vers le démarrage d’un projet d’atténuation des effets des inondations
APS
SENEGAL-INONDATIONS

Kaolack : vers le démarrage d’un projet d’atténuation des effets des inondations



Kaolack, 10 août (APS) - Le projet d’atténuation des effets induits par les inondations va bientôt démarrer à Kaolack, a affirmé vendredi Idrissa Tall, coordonnateur du Projet de construction de logements sociaux et de lutte contre les bidonvilles.



"Le projet va bientôt démarrer et l’entreprise chargée des constructions est déjà connue", a dit M. Tall, annonçant pour la ville de Kaolack le relogement de cent familles du quartier Khakhoum à celui de Sing Sing.


"On n’attend que l’avis de non objection de la Banque islamique de développement qui a financé le projet et cela ne saurait tarder", a ajouté Idrissa Tall qui s’exprimait devant la presse au terme d’une réunion convoquée par le gouverneur.

Il s’agissait d’échanger sur la défaillance de la motopompe du quartier de Khakhoum et le retard accusé dans le démarrage des travaux de curage des caniveaux de Passoire Ndorong, zones très vulnérables aux inondations.



Ce projet qui est financé à hauteur de 19 milliards par la Banque islamique de développement (BID) avec une contrepartie sénégalaise de 6 milliards va permettre aussi la construction de logements sociaux ou la restructuration d’espaces urbains à Joal, Fatick, Saint-Louis et Thiès.


Par ailleurs, M. Tall a souligné que le projet de 13 milliards pour l’assainissement de dix villes dont celle de Kaolack ne va pas tarder à être exécuté. Idrissa Tall note toutefois que "l’identification des impenses et des bénéficiaires retardent encore son démarrage qui ne va pas tarder".


Pour remédier à la panne de la motopompe de Khakhoum, M. Tall affirme que "dès lundi deux motopompes viendront de Dakar pour renforcer le dispositif mis en place par les sapeurs-pompiers".

Il annonce également l’écrêtage des bassins de Thioffock, de Khakhoum et des Parcelles Assainies pour pallier toute défaillance en cas de surabondance de la pluie.


Quant au gouverneur Al Hassan Sall, il a noté "qu’aucune difficulté majeure n’est encore signalée à l’exception de cette panne de motopompe à Khakhoum et tous les douze sites identifiés comme les plus vulnérables sont sous-contrôle".


Pour le curage des caniveaux notamment celui de Passoire Ndorong, il annonce pour lundi son démarrage non sans inviter les populations à adopter un comportement citoyen en évitant de saboter les infrastructures mises en place pour lutter contre les inondations.

AMD/PON