Plaidoyer pour une prolongation du PPDC
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT

Plaidoyer pour une prolongation du PPDC

Kolda, 2 février (APS) - Le coordonnateur du projet Pôle de développement de la Casamance (PPDC) souhaite une prolongation d’un an de ce projet qui doit s’achever en juin 2020, après cinq ans d’exécution.
 
"Nous souhaitons voir la prolongation d’un an du projet pour permettre de terminer tous les travaux et renforcer le suivi, la mise en œuvre et l’exploitation judicieuse des infrastructures déjà réalisées et également d’assurer le transfert de compétences aux bénéficiaires", a déclaré Youssouf Badji, au nom du comité de pilotage du projet.
 
Ce mercredi, lors d’une réunion à Kolda (sud) sur l’état d’avancement des différentes activités, la nécessité d’une prolongation du PPDC est apparue comme une forte préoccupation des représentants des communautés et des membres du comité de pilotage.
 
Le PPDC est "une opération structurante de l’Etat du Sénégal en collaboration avec la Banque mondiale qui vise à développer le potentiel économique de la Casamance en vue d’améliorer les perspectives de paix durable dans la région".
 
Il s’agit d’aller vers l’élargissement des opportunités d’activités génératrices de revenus dans le but de s’attaquer aux causes fondamentales du conflit en Casamance.
 
Le but du PPDC est d’accroître la productivité dans les filières agricoles ciblées en faveur des jeunes et des femmes et d’améliorer l’accessibilité des zones rurales à travers la réalisation d’infrastructures telles que les pistes de production.
 
Le projet cible 100.780 bénéficiaires directs dont 64,58 pour cent de femmes et 32,42 pour cent de jeunes.
 
Il a réhabilité et aménagé 111.494 ha de rizières pour un volume de production estimé à 275.555 tonnes, selon les responsables du projet. Il a aussi permis, selon eux, la réalisation de 452,3 km linéaires de route.

MG/ASG/BK