L’Etat travaille pour ’’un secteur de la presse viable’’(directeur de la communication)
APS
SENEGAL-MEDIAS-AMBITIONS

L’Etat travaille pour ’’un secteur de la presse viable’’(directeur de la communication)

Saly-Portudal (Mbour), 12 fév (APS) – Le Sénégal dispose d’un ensemble de lois permettant d’avoir ’’un secteur de la presse viable’’, a indiqué mercredi, le directeur de la communication, Ousseynou Dieng. 
 
’’Nous avons un ensemble de textes qui garantissent un secteur de la presse viable orienté vers l’accompagnement du processus démocratique, la diversité, le développement social et faire en sorte que les médias constituent un des piliers forts sur lequel l’Etat peut s’appuyer pour garantir le développement, à terme, de ce pays’’, a dit M. Dieng.
 
Il s’exprimait à Saly-Portudal (Mbour, ouest) au colloque régional organisé par l’Institut Panos Afrique de l’Ouest (IPAO) sur le thème ’’Bâtir et régler ensemble un environnement médiatique ouest-africain inclusif du genre’’.
 
La rencontre de trois jours (du 10 au 13 février) entre dans le cadre du projet ‘’Femmes, occupez les médias’’. Elle pour objectif de ‘’renforcer’’ les synergies entre les différents acteurs de la régulation du paysage médiatique ouest-africains et de ‘’créer’’ une dynamique régionale pour consolider un environnement institutionnel médiatique favorable à la production de contenus sensibles au genre.
 
Parlant de ces textes, ’’il y a tout ce qui touche aux avantages et aux obligations des entreprises de presse’’, selon Ousseynou Dieng. ’’Par exemple, pour la presse écrite, voir comment faciliter la distribution des journaux à l’intérieur du pays. Parce qu’en dehors de Dakar et certaines capitales régionales, il est difficile d’avoir accès à la presse écrite’’, a-t-il souligné.
 
Il est également revenu sur les défis du numérique.
 
’’Il nous faut mettre la formation et tout ce qu’il nous faut pour permettre à ce secteur-là de réussir la transformation numérique. Et dans cette transformation-là, nous avons un volet important, notamment de la TNT (Télévision numérique terrestre) avec un opérateur qui s’appelle TDS (Télédiffusion du Sénégal) qui travaille en rapport avec notre partenaire technique et financier, EXCAF, pour garantir la couverture du pays en TNT’’, a expliqué Dieng.
 
Le TNT constituant des ‘’enjeux énormes’’, le directeur de la communication renseigne que ses services sont en train de travailler pour ‘’accélérer’’ ce processus de transition qui a couvert une partie du pays.
 
’’Nous avons un ensemble d’enjeux, mais nous ne pouvons pas le réussir seuls. Nous avons tendu la même à tous les acteurs et nous sommes aujourd’hui sur une bonne lancée’’, s’est-il réjoui.
 
L’Agence de presse sénégalaise (APS) est devenue une société nationale et ’’nous attendons juste le décret de promulgation, parce que la loi est passée’’, a-t-il signalé. 
 
Il a assuré que le gouvernement est en train de revisiter les textes qui organisent tous les secteurs des médias afin d’en faire un secteur ‘’économiquement viable’’, avec des contenus ‘’socialement utiles’’, ‘’culturellement diversifiés’’.
 
ADE/OID